Fermer

Cameroun. Football: la FECAFOOT veut en finir avec les problèmes de discipline

Mise à jour le 14/07/2019 à 12h04 Publié le 14/07/2019 à 08h16 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Lions indomptables
© Copyright : DR

#Autres pays : Le président de la Fédération camerounaise de football a annoncé l'élaboration d'une charte d'adhésion pour les joueurs afin de régler définitivement les problèmes récurrents de primes qui polluent l'atmosphère de la préparation des Lions indomptables lors de chaque grand évènement sportif.

Après le fiasco des Lions Indomptables lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2019), la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) en tire les premières leçons.

Éliminés dès le stade des huitièmes de finale par le Nigeria (3-2), les Lions Indomptables, pourtant tenants du titre, ont livré une prestation en deçà des attentes et de leur statut.

Une performance polluée peu avant le début du tournoi par une affaire de primes.

En effet, les joueurs de la sélection du Cameroun avaient refusé d'embarquer pour l’Egypte avant d'avoir touché leurs primes de participation.

Le départ pour leur camp de base à Ismaïla a, de fait été retardé de 24 heures, et n'a finalement été possible qu'après le versement de 20 millions de francs CFA à chaque footballeur.


LIRE AUSSI: Cameroun: les Lions indomptables renouent avec la victoire et les polémiques


En conférence de presse, ce lundi 8 juillet 2018 au Caire, le président de la FECAFOOT, Seidou Mbombo Njoya, a annoncé la finalisation de l'élaboration d’une charte d’adhésion à l’équipe nationale.

Ce document, sous forme d'engagement sur l'honneur devrait permettre, selon ses concepteurs, de régler définitivement le sempiternel problème des primes, voire de mettre en place des règles de discipline dans les sélections nationales.

En effet, la sélection féminine, sans pour autant en arriver à une grève, avait également posé des problèmes sur les primes qui devaient êre allouées aux joueuses, en marge du Mondial féminin 2019 en France.

Idem pour les Lions cadets, après leur retour victorieux de la CAN U17, cette année en Tanzanie.

Déclaration sur l’honneur

«Dès la convocation des joueurs en équipe nationale, cette charte leur sera transmise. Ils sauront, avant de venir jouer, quel est le montant des primes à percevoir (...) Celui qui ne sera pas d’accord n’aura qu’à laisser, fut-il une star», déclare à ce sujet Seidou Mbombo Njoya, le président de la FECAFOOT, dans des propos relayés par le site sportif 45fois2.com.


LIRE AUSSI: Cameroun: polémique autour du nouvel équipementier des Lions Indomptables


Rappelons toutefois que, selon l'article 14 du décret du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football, le montant des primes des matches officiels et de qualification à l'occasion des compétitions officielles devrait être connu longtemps à l'avance.

Ce texte stipule en effet que six mois avant le début d'une phase finale d'une Coupe du monde, et trois mois avant le début d'une phase finale d'une CAN ou d'une participation aux jeux Olympiques (JO), ce montant est déjà précisé. 

Cette disposition n'a pourtant pas encore été appliquée par les autorités sportives camerounaises.

Ce décret précise en outre que «l'admission et le maintien d'un joueur dans une sélection nationale de football sont conditionnés par la signature préalable d'une déclaration sur l'honneur, par laquelle le joueur s'engage à remplir toutes les obligations prévues par les statuts, codes, règlements, décisions et directives de la FECAFOOT, de la CAF et de la FIFA». 
Le 14/07/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi