Fermer

Cameroun: l'ancien président de la Fecafoot suspendu à vie de toute activité liée au football

Mise à jour le 16/07/2019 à 10h57 Publié le 16/07/2019 à 10h46 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Tombi à Roko Sidiki
© Copyright : DR

#Autres pays : Tombi à Roko Sidiki a été lourdement sanctionné par la Commission d'éthique de la fédération camerounaise de football, pour des faits de détournements de fonds, d'abus de biens sociaux, etc.

Dure est la chute pour Tombi à Roko Sidiki, président sortant de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

L'ancien dirigeant a été suspendu à vie de toute activité liée au football, par la Commission d'éthique de la Fecafoot.

Celle-ci a rendu sa décision au terme d'une procédure de la Chambre de jugement, dans l'affaire l'opposant à l'Union camerounaise des clubs amateurs de football (Uccaf), celle-ci accusant notamment Tombi à Roko de "mauvaise gestion".

L'ancien président de la Fecafoot a été, entre autres, déclaré coupable de l'octroi de crédits non remboursés et d'autres avantages indus au personnel et aux membres du Comité exécutif de la Fecafoot, du temps de son mandat.

Il lui est également reproché d'avoir mis à disposition des fonds au personnel et à certains individus, pour des missions déterminées et à l'utilisation desquels aucun rapport n'a été produit; de malversations dans les projets de construction de certains stades; de conflits d'intérêts dans l'octroi de certains marchés.


LIRE AUSSI: Cameroun: Seidou Mbombo Njoya élu nouveau président de la FECAFOOT


De même, selon la Commission d'éthique, Tombi à Roko Sidiki a transformé un don de six mille ballons offerts par l'équipementier Puma en un achat de ballons d'un montant de 79 millions de F, prélevés dans les caisses de la fédération.

Pour toutes ces accusations, l'instance a eu la main lourde, en décidant de la suspension, à vie, de l'ancien n°1 de la fédération.

Ce dernier s'est également vu également infliger une amende de 10 millions de F CFA.

Cependant, pour ses partisans, il ne s'agit là que d'une cabale et de règlements de compte au sein de la fédération.


LIRE AUSSI: Cameroun. Football: la FECAFOOT veut en finir avec les problèmes de discipline


Élu président de la Fecafoot en septembre 2015, Tombi à Roko Sidiki a dû faire face, durant son mandat, à de nombreuses procédures procédures pour contester la légalité de son élection.

C'est notamment lui qui a défendu le dossier de candidature du Cameroun, pour l'octroi de la coupe d'Afrique des Nations 2019 et, c'est également lui qui était aux manettes lors de la CAN 2017 remportée par les Lions Indomptables.

Par ailleurs ancien secrétaire général de l'institution, son règne a pris fin en septembre 2017, avec la mise en place d'un Comité de normalisation à la tête de la Fecafoot par la Fifa. 
Le 16/07/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem