Fermer

Zone UEMOA: Banque Atlantique révolutionne le transfert d'argent

Mise à jour le 14/12/2016 à 12h17 Publié le 14/12/2016 à 09h53 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Banque Atlantique révolutionne le transfert d'argent dans les 8 pays de l'UEMOA
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : C'est sans doute l'offre de transfert d'argent la plus révolutionnaire jamais lancée dans les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine. Avec presque "trois francs six sous", envoyer de l'argent devient possible du Sénégal vers la Côte d'Ivoire ou du Burkina vers le Togo.

 
Le réseau Banque Atlantique, filiale du groupe Banque populaire, actif dans les huit pays de la zone UEMOA (pays de la zone franc CFA en Afrique de l’Ouest), innove avec le service de transfert d’argent via ses guichets automatiques. Un service inédit dans la région et accessible aux personnes non bancarisées.

C’est une importante révolution dans le secteur du transfert d’argent en Afrique de l’Ouest. Le groupe Atlantique Business International (ABI), a lancé ce mardi à Abidjan, à travers son réseau bancaire Banque Atlantique, une offre inédite de transfert d’argent via guichet automatique (GAB).


LIRE AUSSI:
Banque atlantique inaugure sa filiale bissau-guinéenne
La Banque Atlantique Togo augmente fortement son capital

À travers ce service, a expliqué Souleymane Diarrassouba, directeur général d’ABI, tout porteur de carte de débit ou épargne Banque Atlantique a désormais la possibilité de transférer de l’argent à partir du distributeur de billets via son compte à un bénéficiaire bancarisé ou non ; le destinataire ayant la possibilité de disposer de l’argent sans carte bancaire, à partir d’un guichet automatique du réseau Banque Atlantique, dans tous les pays de la zone UEMOA.

Dans la pratique, il s’agira juste pour le bénéficiaire de disposer du numéro et du code du transfert transmis par son correspondant, l’initiateur de l’opération.

Opérationnel 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 au coût fixe de 1.000 FCFA, soit environ 1,52 euro quelque soit le montant du transfert, le service se limite à un plafond de 300.000 FCFA, soit un peu plus de 457 euros. «Avec les dix chiffres qu’il faut composer pour faire le retrait du transfert, il est pratiquement impossible de tricher avec ce produit. Il a déjà été expérimenté ailleurs avec beaucoup de succès et il a donné entièrement satisfaction. Nous mettons au défi les cybercriminels», a rassuré, Abib Koné, le directeur général de Banque Atlantique Côte d’Ivoire.

«Aujourd’hui nous sommes précurseurs de ce nouveau service que nous offrons à un prix très concurrentiel à l’ensemble de nos clients qui ont désormais la possibilité de faire des transferts domestiques, d’une ville à une autre dans le même pays,ou des transferts sous-régionaux, c’est-à-dire d’un pays à un autre, à des personnes qui ne disposent pas de cartes bancaires», s’est par ailleurs félicité S. Diarrassouba.

Pour rappel, la Banque Atlantique est une filiale d’ABI, holding née en 2012 du partenariat entre Atlantic Financial Group (AFG) et le groupe Banque Centrale Populaire du Maroc (GBCP). Elle est présente au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Le 14/12/2016 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet