Fermer

Le groupe OCP drague les producteurs de cacao ivoiriens

Mise à jour le 14/02/2017 à 18h21 Publié le 14/02/2017 à 18h10 Par Moussa Diop

#Economie
cacao
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : L’OCP multiplie les initiatives au profit des agriculteurs africains. Le groupe vient ainsi de lancer en Côte d’Ivoire sa campagne «OCP School Lab Cacao» qui doit bénéficier à terme à 5.000 paysans.

Dans le sillage du développement du groupe OCP en Afrique, l’opérateur marocain se veut de plus en plus proche de l’agriculteur africain.

Ainsi, en parallèle des implantations programmées de filiales d’OCP Africa dans une quinzaine de pays dont la Côte d’Ivoire et du déploiement annoncé des «Maisons du fermier» (1) à travers le continent, le groupe marocain cible aussi directement certains acteurs des filières agricoles africaines.

Il s’est notamment lancé dans une opération de prospection concernant la «boucle du cacao» en Côte d’Ivoire. Pays dans lequel, Il vient d'entreprendre une première campagne itinérante de diagnostic des sols dans les régions du sud-ouest, du centre-ouest et de l'ouest de la Côte d’Ivoire. Cette campagne a été baptisée «OCP School Lab cacao».


LIRE AUSSI :
Côte d'Ivoire: l'OCP Africa expose sa stratégie pour la transformation agricole en Afrique


Ainsi, tout en rappelant que le groupe OCP est un acteur mondial dans l’extraction, la valorisation et la commercialisation du phosphate, Benzekri Mohamed, vice-président de l’OCP West Africa, a souligné que cette opération vise à mettre à la disposition des producteurs de cacao des engrais adaptés aux différents types de sols. Ce afin de contribuer à l’amélioration de leurs rendements et de leurs revenus. Il a expliqué que cette campagne concernera plus de 40 villages dans la région ciblée. Région dans laquelle se trouvent les grands pôles d’utilisation des engrais dans la cacaoculture.

Ainsi, la campagne OCP School Lab cacao vise à contribuer à l’augmentation de la productivité agricole à travers une fertilisation adaptée et raisonnée des sols. Elle profitera au départ à 1.200 producteurs de cacao. Après l’analyse gracieuse de leurs exploitations, ceux-ci se verront dispenser une formation et des conseils pour une utilisation rationnelle des engrais. Sur le long terme, ce sont 5.000 paysans qui bénéficieront de formations sur les bonnes pratiques agricoles et l’utilisation efficiente des engrais.


LIRE AUSSI :
COP22: OCP Africa accompagne les agriculteurs africains avec les «Maisons du Fermier»


Cette campagne a été lancée dans le cadre d’un partenariat entre le groupe OCP et le Conseil café-cacao (CCC), organe public en charge de la gestion de ces deux filières agricoles ivoiriennes.

Rappelons que la Côte d’ivoire est le premier producteur mondial de cacao. Pour la campagne 2015-2016, la production du pays s’est établie à 1,565 million de tonnes, contre un niveau record de 1,791 million de tonnes en 2014-2015.

La culture du cacao occupe une place particulière dans l’économie ivoirienne. Le secteur pèse 15% du PIB, représente plus de 50% des recettes d’exportation et surtout il constitue la source de 2/3 des emplois et des revenus de la population ivoirienne.

.............................................................................................................
(1) Ces projets visent à fédérer et à regrouper tous les acteurs du secteur agricole au sein d’un même lieu: la Maison du fermier. L’agriculteur pourra y trouver l’ensemble des produits et des services dont il a besoin

Le 14/02/2017 Par Moussa Diop