Fermer

Assurance: le Gabonais César Ekomié Afene élu président de la FANAF

Mise à jour le 22/02/2020 à 13h32 Publié le 22/02/2020 à 07h16 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
César Ekomié Afene
© Copyright : DR

#Gabon : César Ekomié Afene a été élu président de la Fédération des Sociétés d'Assurances de Droit National Africaines (FANAF), au terme de la 44ème Assemblée générale tenue à Libreville du 17 au 20 février écoulés sur le thème «donnée et innovation au cœur de l’assurance».

Le nouveau président de la FANAF, César Ekomié Afene, élu à plus de 90% sera à la tête d’un bureau de sept membres.

Au terme de ces assises, il n’a pas manqué de décliner les actions qu’il entend mener avec l’ensemble des membres de la FANAF, en matière de taux de pénétration des assurances. Notamment la sensibilisation, le toilettage réglementaire.

Il s’agira, pour lui, d’améliorer la pénétration de l’industrie de l’assurance; d’améliorer substantiellement le niveau du taux de pénétration des assurances en Afrique; de revisiter les dispositions réglementaires, conformément aux états généraux de la FANAF qui, selon lui, avaient déjà abordé cette problématique.

Pour le président du Comité d’organisation de la FANAF 2020, Andrew Crépin Gwodog, ladite Fédération est à un tournant de l’histoire des assurances en Afrique, depuis sa création. Eu égard au fait que c’est la première fois qu’un Gabonais se voit hissé à ce niveau. «Il va pouvoir influer sur l’ensemble des décisions avec son bureau. A l’occasion de la 5ème Journée des marchés, tout a été dit. Il faut revisiter le code CIMA, l’adapter à son environnement juridique et commercial…», a-t-il souligné.


LIRE AUSSI: Assurance en Afrique: un géant, deux suiveurs et c’est tout


Les délégués, conviés à cette grande messe, ont également tablé sur l’adoption du rapport d’activités du bureau exécutif, menées au cours de l’exercice 2019. Il s’agit de l’approbation des comptes sur fond du rapport du commissaire aux comptes, soldés par un excédent de 33 millions 382 milles 854 francs CFA. L’affectation, par conséquent de cet excédent, porte ce solde à 508 millions 223 milles 246 francs CFA. Non sans oublier le montant de l’indemnité prévue par l’article 14 des statuts de la FANAF fixée à 200 millions de francs CFA.

Aussi, les assises de Libreville ont-elles permis d’adopter le budget 2020, se chiffrant en recettes et en dépenses à la somme de 1 milliard 315 millions 621 milles 400 francs CFA et réparti au titre des prévisions de charges et du budget de fonctionnement à 1 milliard 600 millions 121milles 400 francs CFA.

Le budget d’investissement, quant à lui, se chiffre à 305 millions.500 francs CFA, avec 1 milliard 13 millions 621 milles 400 francs CFA de prévision de produits encaissables, ainsi qu’un financement sur fonds propres de 270 millions pour l’acquisition d’un local devant abriter le siège de la FANAF.


LIRE AUSSI: Forte mobilisation à la 40ème conférence de la FANAF


L’AG maintient également le montant de la cotisation annuelle de chaque société membre à 2 millions 500 milles francs CFA, payable au plus tard le 31 mai 2020, sous peine de pénalité de 5% par mois de retard, à compter du 1er janvier 2020. Ce, conformément au titre 5 du règlement de la FANAF.

Sur la subvention à l’Institut International des assurances de Yaoundé au Cameroun, l’AG a décidé de renouveler ladite subvention d’un montant de 20 millions de francs CFA, admis à l’Institut au titre de l’année 2020.

S’agissant des retraites, subventions et radiations des sociétés membres de la FANAF, l’AG décide de radier d’office de la liste des sociétés membres, à compter de l’année 2020, les sociétés ayant fait l’objet de retrait d’agréments et de suspendre pour défaut de paiement de cotisation certaines maisons d’assurance.

Par ailleurs, il a été approuvé les demandes d’adhésion à la FANAF d’un bon nombre de sociétés qui deviendront membres, dès l’acquittement des droits d’adhésion dont le montant est fixé à 500 milles francs CFA et la cotisation annuelle fixée à 1 million 500 milles francs CFA.


LIRE AUSSI: Assurance: le marocain Saham Finances passe définitivement dans le giron du sud-africain Sanlam


En dixième résolution, l’on note que, convaincus que la donnée est une variable à la fois indispensable et sensible à l’exploitation et au développement de l’industrie de l’assurance, les acteurs dudit secteur ont été invités à se donner les moyens humains et matériels nécessaires, à la bonne collecte et à l’exploitation optimale et de sécurité pour la qualité des services rendus.

Sur l’administration, la régulation et le contrôle de la donnée, l’AG, consciente du caractère «hautement» sensible de la donnée, recommande au régulateur de mettre en place un cadre réglementaire adéquat, en s’inspirant des meilleures expériences en matière d’administration, de régulation et de contrôle de la donnée.

In fine, sur invitation de l’association des assureurs du Sénégal, les assureurs africains ont décidé de la tenue de la 45ème AG de la FANAF, à Dakar au mois de février 2021.
Le 22/02/2020 Par Le360 Afrique - Afp