Fermer

Gabon: l'arbitre international de football Eric Otogo raccroche ses godasses

Publié le 05/01/2022 à 10h25 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Sports
Arbitre International gabonais Eric Otogo
© Copyright : Le360/ Ismaël Obiang Nze.

#Gabon : Avec près de 20 ans de carrière, 104 matchs officiés sur le plan l'international, Eric Arnaud Otogo Castane prend sa retraite. Il ne sera donc pas sur les pelouses de la Coupe d'Afrique des nations 2021 au Cameroun voisin.


Né le 13 avril 1976, à Oyem, dans le nord du Gabon, dans quelques mois, le désormais ancien arbitre international gabonais aura 45 ans. C'est l'âge limite de la retraite fixé par la Fédération internationale de football association (FIFA) pour céder la place aux plus jeunes de son corps de métier.

Malgré une récente dérogation de la FIFA qui aurait pu lui permettre de poursuivre son aventure, il a décidé de raccrocher ses godasses. «Il faut comprendre que dans la vie y a un début et une fin. J'ai décidé de me retirer pour faire la place aux jeunes», explique-t-il sans sourciller.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Guinée: Aissatou Kanté, l'une des premières arbitres internationales du continent

Arrivé dans le monde de l’arbitrage en 2002, Eric Arnaud Otogo Castane dit avoir embrassé sa profession par passion. «J'ai passé de très belles années, des moments difficiles aussi, mais qui ont créé des liens indéfectibles», a-t-il déclaré.

Sur les pas de ses aînés Jean Fidèle Diramba et Pierre Alain Mounguengui, Eric Arnaud Otogo Castane a un parcours riche et assez élogieux. De 2011 à 2021, il a pris part à 5 Coupes d’Afrique des nations, dont 2012 Gabon-Guinée-Equatoriale, 2013 en Afrique du Sud, 2015 en Guinée Equatoriale, 2017 au Gabon et 2019 en Egypte.

Dans sa gibecière, il compte plusieurs matches de Champions League et de Coupe de la Confédération africaine de football officiant 2 quarts de finale, 2 demi-finales, et 2 finales. Il a aussi, à son actif, la Coupe du monde FIFA U20 en 2015 en Nouvelle-Zélande et la Coupe du monde FIFA 2017 en Corée comme arbitre assistant vidéo.

>>> LIRE AUSSI : CAN-2019: voici les 3 arbitres instructeurs VAR

«Quitter cet environnement me rend nostalgique. Mais, haut les cœurs! Je suis par ailleurs heureux de céder ma place à la génération pleine d’énergie qui arrive, et j’envisage ma vie débutante de retraité des terrains comme un nouveau monde que j’aurai à explorer et à organiser selon ma seule convenance», détaille-t-il.

La trajectoire du nouveau retraité du sifflet reste encore un mystère. Un mystère que ce haut cadre du ministère gabonais de l'Agriculture n'entend entretenir pendant longtemps, puisqu' il a promis à la presse une imminente déclaration sur ses défis et challenges à venir.

 

Le 05/01/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.