Fermer

Guinée: une enquête ouverte après 9 morts dans un accident routier

Mise à jour le 15/08/2017 à 10h02 Publié le 15/08/2017 à 09h29 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
accidents
© Copyright : DR

#Guinée : Le gouvernement guinéen entame des investigations pour déterminer les causes exactes d'un accident ayant fait 9 morts, lundi 14 août, sur une des principales routes du pays. C'est, en partie, pour calmer une opinion publique indignée par cet énième accident de la circulation.

L'accident est survenu dans la sous-préfecture de Mambia, à quelques kilomètres de la ville de Kindia, à près de 140 kilomètres de la capitale Conakry. En attendant de déterminer les circonstances exactes de ce drame, on sait que c'est un camion-remorque et un taxi qui sont entrés en collision. Le taxi venait de Conakry et le camion-remorque du sens inverse.

"Des investigations sont en cours pour déterminer les causes exactes de cet accident", a réagi le gouvernement à travers un communiqué. 

Au-delà du gouvernement, de nombreux Guinéens ont été indignés par ce énième accident de la route. Sur le réseau social Facebook, ils ont été nombreux à exprimer leur mécontentement. "Elle ( la route) fait de nouvelles victimes. Neuf compatriotes guinéens ont péri ce lundi 14 août 2017 dans un accident de la route sur la nationale Kindia-Coyah. Six heures après ce drame, aucune réaction de la part du gouvernement... (Je suis) Très remonté ce matin", a posté Mamadou Alpha Bilaré Sow, qui en veut apparemment aux autorités. 


LIRE AUSSI: Guinée: la police veut former les motos taxis pour réduire les accidents


 


A cause du mauvais état du réseau routier, certains internautes accusent le gouvernement d'être responsable des nombreux accidents de la route en Guinée. " Encore 9 morts. Y a-t-il un ministre des travaux publics dans ce pays? La route tue plus que le VIH/SIDA en Guinée ",  déplore pour sa part Mohamed Kanté.

En effet, la route tue énormément en Guinée. Rien que pour le premier semestre de l'année 2017, les accidents de la route ont fait plus de 120 morts. Le 10 août dernier, au cours d'une campagne de sensibilisation, le commissaire Hamidou Babacar Sarr, directeur national de la sécurité routière, a indiqué que dans la seule zone de Conakry, "il y a eu plus de 700 cas d’accidents qui ont tué plus de 50 personnes et fait plus de 150 blessés."


LIRE AUSSI: Vidéo. Guinée: six jeunes musiciens meurent dans un tragique accident


 


Sur la même période allant de janvier à août 2017, les cas d'accident à l'intérieur du pays ont fait 70 morts, selon toujours le directeur de la sécurité routière.

Les accidents de la route en Guinée sont attribués à l'état des routes, au manque de contrôle technique, mais aussi à l'indiscipline des automobilistes. Face à l'ampleur du phénomène, la police routière s'est engagée dans une campagne de sensibilisation, notamment en direction des conducteurs de motos taxis.
Le 15/08/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou