Fermer
#Politique

Vidéo. Mali: Oumar Mariko dénonce les manquements de la nouvelle loi électorale

Mise à jour le 22/06/2018 à 17h45 Publié le 22/06/2018 à 17h29 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Mali : Omar Mariko, président du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI), s’est élevé contre les défauts de la nouvelle loi électorale. Il a saisi la Cour de la justice de la CEDEAO pour que ces imperfections qu'il juge dangereuses soient corrigées avant les élections.

Le président du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) a dénoncé les violations constatées par sa formation politique dans la nouvelle loi électorale.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: Omar Mariko traite Sarkozy, Le Drian et Boubèye Maïga de mafiosi


Omar Mariko souligne que les textes sont en porte à faux avec ceux de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui stipulent qu’aucune modification de loi n’est possible à 6 mois d’une élection présidentielle. Or, au Mali, les modifications à la loi électorale ont été apportées à seulement 2 mois de l'échéance.


LIRE AUSSI: Mali: Dr Oumar Mariko lorgne le camp de l’opposition


Partant, le président du SADI a saisi la Cour de justice de la CEDEAO sur cette question.
Le 22/06/2018 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté