Fermer

Mali. Législatives: ouverture des bureaux de vote, malgré le premier décès dû au coronavirus

Mise à jour le 29/03/2020 à 10h36 Publié le 29/03/2020 à 10h34 Par Le360 Afrique - MAP

#Politique
Mali. Législatives: ouverture des bureaux de vote, malgré le premier décès dû au coronavirus
© Copyright : DR

#Mali : Les bureaux de vote se sont ouverts dimanche matin au Mali pour le premier tour des élections législatives. Alors qu'hier samedi 28 mars, le pays comptait sa première victime de la pandémie Covid-19 et trois jours plutôt, le leader de l'opposition était enlevé par les djihadistes.


Certes, le Mali est l'un des derniers pays touchés par la pandémie Covid-19, mais il compte déjà 18 cas et un premiers décès. C'est dans ce contexte que se tiennent les élections législatives visant à doter le pays d'un Parlement légitime. Ces consultations seront également marquées par l'enlèvement mercredi 25 mars du leader de l'opposition, Soumaïla Cissé par les djihadistes de la Katiba Macina. 

L'Assemblée nationale devait être renouvelée initialement en octobre et novembre 2018, après la reconduction de Ibrahim Boubacar Keïta à la présidence.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: le parti du leader de l'opposition Soumaïla Cissé, victime d'un rapt inédit, donne de ses nouvelles

Mais les élections ont été repoussées à différentes reprises, d’abord à cause d’une grève des magistrats, ensuite en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. Le mandat des députés a été prolongé ainsi en 2019 jusqu’au 2 mai 2020.

Les électeurs sont répartis entre 12.469 centres et 22.147 bureaux de vote, selon la commission électorale nationale indépendante (CENI).

La Cour constitutionnelle a retenu au final 1.451 candidats figurant sur 547 listes, pour les 147 sièges de députés de l'Assemblée nationale.

Sur le nombre des candidats, 1.024 sont des hommes, et 427 des femmes (soit 29,44 %), respectant ainsi la norme onusienne qui exige une représentation minimale de 30% de femmes.


>>>LIRE AUSSI: Mali: les jihadistes expliquent pourquoi ils ont enlevé le chef de l'opposition

La campagne pour les législatives a officiellement démarré le 8 mars sur toute l'étendue du territoire malien et les électeurs ont commencé à retirer leurs cartes d'électeurs depuis le 7 mars.

Le deuxième tour aura lieu le 19 avril 2020 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’obtient la majorité absolue des voix.
Le 29/03/2020 Par Le360 Afrique - MAP