Fermer

Sahara marocain: la presse algérienne déverse sa rage sur l'Union européenne

Mise à jour le 17/01/2019 à 14h23 Publié le 17/01/2019 à 14h21 Par Mar Bassine

#Politique
Sahara marocain. La presse algérienne déverse sa rage sur l'Union européenne
© Copyright : DR

#Maroc : L'ensemble de la presse algérienne de ce jeudi a choisi des titres au vitriol et déverse sa bile contre le vote du Parlement européen de Strasbourg d’une résolution autorisant désormais à inclure le Sahara marocain dans l’accord commercial conclu avec le Maroc.


C'est sans retenue aucune que la presse algérienne a accueilli la décision prise hier par le Parlement européen d'étendre l'accord Maroc-UE aux territoires des régions du Sahara marocain. Il suffit de parcourir les titres des grands journaux pour découvrir une rare violence verbale. 

Le quotidien El Watan barre ainsi sa Une avec ce titre révélateur, s'époumonnant contre "La décision abjecte du Parlement européen".

Mais l'article, en fait, se borne simplement à reprendre les éléments de langage du Polisario. D'ailleurs, il s'agit, dans tout le corps du texte, de la diffusion mot pour mot de leur communiqué rédigé par un certain Mohamed Sidat,, réprésentant de du Polisario auprès de l'Europe.

"Nous pressons les Etats membres de reconsidérer le vote", affirme-t-il après avoir taxé la décision des députés européens de "courte vue" et d'"illégale". 


>>>LIRE AUSSI: L'appel de Mohammed VI vu par la presse algérienne

Même ton chez Tout sur l'Algérie, sous le titre "Sahara occidental: le rôle néfaste de l'Europe". Même si le site d'information a choisi de ne pas diffuser l'ntégralité du communiqué, on sent que les mêmes instructions venues d'en haut l'ont obligé à privilégier le commentaire sur les faits. 

On sent toutefois une nette prise de liberté que Tout sur l'Algérie affirme que: "Les péripéties de négociation et d’adoption d’accords de ce type entre le Maroc et l’UE, et les batailles judiciaires qui les accompagnent, ont toujours constitué un baromètre des intentions des Européens vis-à-vis du processus de paix au Sahara occidental". Le site ajoute par ailleurs que "le vote du Parlement européen de ce mercredi est donc logiquement perçu comme un parti-pris pour les thèses marocaines". 

Sur le site d'information Algérie1, c'est "Le parlement européen (qui) assassine les Sahraouis", un titre qui précise, dans son chapeau introductif, que " (...) la CJUE (la Cour de justice de l'Union européenne, Ndlr) n'a pas dit son dernier mot". C'est toutefois là l'un des rares support de presse qui a pris la peine de rappeler, au moins sommairement, le contenu de la décision et surtout le vote.


>>>LIRE AUSSI: Maroc-CEDEAO: la presse algérienne continue de ruer dans les brancards

"Contre toute attente, le Parlement européen a adopté ce mercredi et à une large majorité, les modifications apportées à certains articles de l’accord d’association entre le Maroc et l’Union européenne", s'étonne l'auteur de l'article. Et de préciser que: "les modifications ont été approuvées par 444 députés européens contre 167". 

Concernant l'accord, Algérie1 rappelle, en s'en offusquant, que les mêmes préférences tarifaires sont accordés aux produits en provenance du Sahara marocain. "Pis encore, la résolution du Parlement européen, précise que ce nouvel accord que «tout accord couvrant le Sahara marocain ne peut être négocié et signé que par le Royaume du Maroc dans le cadre de l’exercice de sa souveraineté pleine et entière sur cette partie de son territoire". 

En tout cas, au lendemain de ce vote, qui rétablit pleinement la réalité diplomatique et économique du Sahara marocain, on a le net sentiment de lire, dans tous les journaux algériens, les termes usités par la propagande de l'agence de presse du Polisario. 


Le 17/01/2019 Par Mar Bassine