Fermer

Cameroun. Eau potable: le consortium marocain plie officiellement bagage

Mise à jour le 02/05/2018 à 12h06 Publié le 02/05/2018 à 12h03 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Economie
Camwater
© Copyright : DR

#Maroc : La cérémonie de fin d’affermage entre l’Etat camerounais et la CDE, filiale d’un groupement d’entreprises marocaines, s’est déroulée cette semaine à Douala, la métropole économique. Après 10 ans de gestion, le consortium marocain dirigé par l'ONEE cède la place à Camwater.

Exit la Camerounaise des eaux (CDE) depuis ce 1er mai 2018. Cette société créée en 2008 était jusqu’ici en charge de la production, la commercialisation et la distribution de l’eau potable au Cameroun. La CDE est une filiale d’un groupement d’entreprises marocaines (ONEP, Delta Holding, Ingema et Medz). Mais, après dix années de collaboration, la concession n’a pas été reconduite et la distribution de l’eau a été confiée à la Cameroon water utilities corporation (Camwater), société à capitaux publics.

La cérémonie officielle de fin d’affermage du service public de l’alimentation en eau potable des centres urbains et périurbains du Cameroun s’est déroulée ce 30 avril 2018 à Douala, la métropole économique, en présence du ministre de l’Eau et de l’énergie, ainsi que des directeurs généraux de Camwater et de la CDE.


LIRE AUSSI: Cameroun. distribution d'eau: le Marocain ONEE sera remplacé par Camwater


Avec la nationalisation du service de l’eau potable, la Camwater va englober la majorité des effectifs de la CDE. Ses effectifs passeront ainsi de 240 à 1.700 personnels. Entre autres missions prescrites à la Camwater, l’achèvement des travaux de réhabilitation des réseaux de la ville de Yaoundé, la mise en service des unités de traitement d’eau d’Akomnyada, la réduction les délais d’intervention et des pertes de produit sur le réseau, la poursuite des campagnes d’extension des réseaux d’eau potable ainsi que celle des branchements sociaux, etc. Le tout, afin de rendre accessible l’eau potable pour un maximum de la population.

Au passage, les autorités camerounaises ont remercié les Marocains et la CDE pour le travail accompli durant ces dix dernières années.


LIRE AUSSI: Cameroun: le contrat de distribution d’eau du consortium marocain dirigé par l’ONEE ne sera pas renouvelé


Par ailleurs, le ministre en charge de l’Eau a fait savoir que le groupe de travail ayant planché sur la fin de cette collaboration de dix ans va poursuivre sa tâche pendant quatre mois encore. Car, la volonté du gouvernement camerounais est de sortir du contrat en préservant les bonnes relations entre le Cameroun et le Royaume chérifien.

«Il s’agit de la volonté du chef de l’Etat de rendre ce secteur beaucoup plus efficient. A court terme, la tarification ne va pas changer, les interlocuteurs seront exactement les mêmes. Le président de la République a décidé que les 1.400 employés de la CDE soient intégralement reversés à la Camwater. Ce secteur devra recevoir davantage d’investissements, pour assurer un service public de meilleure qualité», a déclaré le ministre Gaston Eloundou Essomba.






Le 02/05/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell