Fermer

Cameroun: une entreprise marocaine parmi le consortium devant réaliser le barrage de Nachtigal

Mise à jour le 16/08/2018 à 09h45 Publié le 15/08/2018 à 14h43 Par Moussa Diop

#Economie
Barrage de Nachtigal
© Copyright : DR

#Maroc : L’entreprise belge Besix Group a décroché le contrat de construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal, qui augmentera la production d’électricité du Cameroun de 30%. L'entreprise belge Besix Group réalisera le projet en partenariat avec une entreprise française et une autre marocaine.

La société belge Besix Group a décroché le contrat portant sur la conception et la construction de la centrale hydroélectrique de Nachtigal au Cameroun. Cette importante centrale hydroélectrique sera dotée de 7 turbines d’une puissance de 60 MW chacune portant sa capacité totale à 420 MW et représentera environ 30% de la capacité de production électrique du Cameroun.

Pour réaliser cet important projet, le constructeur belge va s’appuyer sur deux partenaires: l’entreprise française NGE –Nouvelles générations d’entrepreneurs-, considérée comme un leader du terrassement en France, et le marocain SGTM –Société générale des travaux du Maroc. Besix sera en charge du lot du génie civil des ouvrages aval, conduites forcées et équipements hydromécaniques des adductions aval. NGE Contracting et Société générale des travaux du Maroc (SGTM) se chargeront des travaux de terrassements généraux, génie civil et équipements des ouvrages amont et du canal d’amenée.


LIRE AUSSI: Cameroun: plus de 447 milliards francs CFA pour le barrage de Nachtigal


La SGTP est une entreprise leader du secteur du Bâtiment et des travaux publics (BTP) au Maroc et est de plus en plus présente en Afrique où son expertise est de plus en plus reconnue.

D’un coût de 656 milliards de Francs CFA, soit 1 milliard d’euros, les travaux de construction de cette importante infrastructure démarreront avant la fin de l’année en cours et dureront 4 ans et 9 mois, pour une mise en service prévue en 2022.

Réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé, un des très rares PPP à avoir vu le jour dans le secteur de l’hydroélectricité en Afrique subsaharienne, cet important projet hydroélectrique est développé par la société Nachtigal hydro power company (NHPC), une entreprise de droit camerounais et qui a comme actionnaires Electricité de France (40% du capital), l’Etat camerounais (30%) et la Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale (30%). La société NHPC est en charge de l’exploitation du barrage pour une durée de 35 ans.


LIRE AUSSI: Cameroun: Un besoin de 718 milliards de FCFA pour des aménagements hydroélectriques de Nachtigal


La Banque mondiale a accordé un financement de 447,17 milliards de Francs CFA au barrage hydroélectrique de Nachtigal.

L’ouvrage, une fois entré en production, contribuera fortement à améliorer le taux d’électrification du Cameroun qui demeure encore faible. A peine 50% des Camerounais ont accès à l’électricité et les pannes électriques sont monnaie courante dans certaines régions.

Cette centrale à bas coût, qui va voir le jour sur le fleuve Sanaga, permettra d’améliorer l’accessibilité et la fiabilité de l’approvisionnement en énergie renouvelable du pays. Une fois opérationnel, en 2022, le barrage de Nachtigal permettra au Cameroun d’économiser chaque année 100 millions de dollars supplémentaires de coûts de production et contribuera à l’accélération des objectifs du développement du Cameroun. Il portera le taux d’électrification du Cameroun à hauteur de 88% à l’horizon 2022.

Enfin, il faut souligner que le Cameroun dispose d’un potentiel hydroélectrique estimé à plus de 12.000 MW, soit le troisième en Afrique subsaharienne.
Le 15/08/2018 Par Moussa Diop