Fermer
#Société

Vidéo. Côte d’Ivoire: la Fondation Mohammed VI prône le retour aux sources de l’Islam à travers la doctrine achâarite

Mise à jour le 23/06/2018 à 14h23 Publié le 23/06/2018 à 13h00 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Maroc : La Fondation Mohammed VI des Oulemas africains a organisé les 21 et 22 juin un colloque autour du thème: «la doctrine achâarite: fondements et avantages en matière de coexistence pacifique». L’enjeu est d’exhorter l’ensemble des guides religieux musulmans aux valeurs originelles de l’islam.

La Fondation Mohammed VI des Oulema africains a organisé ces 21 et 22 juin à Abidjan un colloque qui a rassemblé les guides, érudits et leaders de la communauté musulmane ivoirienne autour des enseignements de la doctrine achâarite. Prônée par l’Imam Al Achâari, cette doctrine est une invitation aux sources originelles de l’Islam, qui est attaché à la paix et à la tolérance et à la coexistence pacifique au sein de la société.

L’enjeu de la rencontre est de faire la promotion de ces valeurs, elles-même promues par le Prophète de l’Islam, afin de contribuer à la consolidation du «vivre ensemble»  dans la société ivoirienne. Mais également il s’agit de «réhabiliter et redorer l’image de l’Islam» dans un contexte de persistance des actes terroristes au niveau mondial. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains prône la tolérance


«Ce colloque qui est le début d’un ensemble d’activités va permettre de mettre en place le musulman nouveau (…) par la réhabilitation de nos valeurs qui nous caractérisent en réalité et pour éviter de tomber dans l’extrémisme et le radicalisme qui ne sont pas islamiques», a expliqué le Cheickh Boikary Fofana, président du COSIM, le Conseil supérieur des Imams et guide suprême de la communauté musulmane dans le pays.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire- Fondation Mohammed VI: le débarcadère de Locodjro va profiter à 5.000 personnes


Ce tout premier colloque de la Fondation Mohammed VI en Afrique a été l’occasion du lancement de la section ivoirienne de l’organisation. Présent à la cérémonie, l’ambassadeur du Maroc, Abdelmalek Kettani, s’est réjoui de l’action de la Fondation qui participe à «une vision de partage de connaissances, de savoirs mais aussi d’enracinement de la paix, de la stabilité, de la cohésion entre les différentes parties de ce grand continent qui est le nôtre en vue de sa promotion et de son développement».

Une série de colloques est prévue cette année par la section locale de la Fondation autour de thèmes tels que le soufisme, l’école malikite, etc.
Le 23/06/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet