Fermer

Maroc-Mali. Médecine: des professeurs de l'université de Rabat forment leurs collègues maliens

Mise à jour le 23/01/2018 à 10h12 Publié le 22/01/2018 à 18h07 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
formation en médecine
© Copyright : DR

#Maroc : Des enseignants de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat assurent, du 22 au 27 janvier, des formations au profit de leurs collègues de la faculté de pharmacie de Bamako.

Ces cours de formation s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat liant l’Université Mohammed V de Rabat et l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako.

Il s’agit d’une formation sur la docimologie et l’évaluation qui consiste à former les enseignants de la faculté de pharmacie de Bamako sur l’utilisation du système et des techniques de QCM (Question à choix multiple) pour automatiser toutes les corrections des concours et des examens, ce qui permettra de faire gagner entre deux et trois mois de temps chaque année universitaire, a expliqué à la MAP, le vice-doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Jamal Taoufik.

La seconde formation concernera un public plus large de médecins et de pharmaciens par la mise en place d'un diplôme supérieur d'université des dispositifs médicaux qui englobent tous les produits de santé à l’exception des médicaments, a-t-il ajouté, notant qu’il s’agit de produits stratégiques sur lesquels le pharmacien n’a pas suffisamment de formation et d’expertise.

Et de souligner que l’organisation de ces formations entre dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Maroc et le Mali en général et particulièrement entre l’Université Mohammed V de Rabat et l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako.


LIRE AUSSI: Mali: des chirurgiens cardiologues marocains pour soulager des patients


Pour sa part, le recteur de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako, Pr Adama Diaman Keita, a mis l’accent sur l’importance de ces formations qui viennent combler le vide en matière des dispositifs médicaux qui gagnent du terrain actuellement, précisant que la formation en docimologie qui établit un système automatique de correction des épreuves, permettra de répondre au soucis d’équité, de déontologie et de justice envers les étudiants.

Par ailleurs, le Pr Kieta s’est félicité de la singularité des relations liant les deux pays, soulignant que la coopération entre les deux universités est en droite ligne avec la volonté des deux chefs d’Etat, le roi Mohammed VI et le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui insistent sur la nécessité d’élargir la coopération à tous les domaines.


LIRE AUSSI: Des experts marocains forment des cadres guinéens aux métiers de la conservation foncière et le cadastre


La convention de coopération liant les deux institutions porte notamment sur l’élaboration et la participation à des programmes conjoints de formation, d’enseignement et de recherche, l’accueil et l’échange des enseignants -chercheurs, du personnel administratif et des étudiants, ainsi que le co-encadrement des doctorants dans le cadre des programmes conjoints de recherche.

L’accord prévoit également la promotion et la participation à toutes les formes d’échanges valorisant les activités scientifiques dont les documentaires, les publications et les colloques.

La cérémonie de lancement de ces formations à été rehaussée par la présence notamment de l’ambassadeur du Maroc à Bamako, Hassan Naciri et de l’ambassadeur du Mali à Rabat, Oussman Sy.
Le 22/01/2018 Par Le360 Afrique - MAP