Fermer

G5 Sahel: plus de 2 milliards d'euros d'engagements des partenaires

Mise à jour le 07/12/2018 à 16h23 Publié le 07/12/2018 à 16h21 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
G5 Sahel
© Copyright : DR

#Maroc : La conférence de coordination et de mobilisation des fonds, réunissant les chefs d’états du G5 Sahel, les partenaires au développement et bailleurs, organisée hier, jeudi, à Nouakchott, a débouché sur des engagements de 2,4 milliards d’euros. Un montant largement supérieur aux besoins annoncés.

La Conférence de coordination des fonds du G5 Sahel qui s'est tenue le jeudi 6 décembre à Nouakchott a globalement été un succès, surtout en termes d'engagements de la part des bailleurs de fonds.

En effet, les partenaires et les bailleurs de fonds se sont engagés sur un montant global de 2,4 milliards d'euros, ce qui représente représente 127% des besoins de financement exprimés par le G5 Sahel.

Les engagements annoncés visent à financer un Programme prioritaire d’investissement (PIP) portant sur un portefeuille de 40 projets, axés sur la sécurité, la résilience, la gouvernance et les infrastructures, couvrant la période 2019-2021.

Le PIP lui-même est un document de mise en œuvre de la Stratégie du G5 Sahel pour le développement et la sécurité (SDS).


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: le G5 Sahel souhaite s'appuyer sur l'expertise multidimensionnelle marocaine


Parmi les engagements annoncés hier figurent notamment celui du gouvernement saoudien (100 millions de dollars), un nouvel engagement de l’Union Européenne (125 millions d’euros), celui de la Banque arabe pour le développement de l’Afrique (200 millions de dollars, en plus des engagements bilatéraux de la Banque Mondiale (BM), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement (BID), le collectif de l’Alliance Sahel regroupant 12 Etats, des organisations internationales et institutions financières internationales, à l’image du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Les représentants de 32 partenaires ont défilé à la tribune de la conférence de Nouakchott pour annoncer ces contributions.


LIRE AUSSI: Vidéo. G5 Sahel: les enjeux de la rencontre des chefs d'Etats sur le PIP


Le commissaire européen pour la coopération et le développement, Neven Mimica, a ainsi déclaré que «dix mois après la conférence de Bruxelles sur le Sahel, qui avait mobilisé la communauté internationale autour de la force conjointe du G5 Sahel, nous mettons aujourd’hui l’accent sur le besoin absolu d’accompagner nos actions sécuritaires par des projets de développement. Grâce aux 125 millions d’euros que l’Union Européenne annonce aujourd’hui, l’accent sera mis sur les projets de développement dans les régions les plus fragiles, avec un impact immédiat sur les conditions de vie des populations locales».

Mais au-delà de ces engagements annoncés en grande pompe, cette expérience incite à la prudence.

En effet, sur les 414 millions d’euros promis pour le financement de la force conjointe du G5 Sahel à l’occasion de la conférence de Bruxelles, organisée en février 2018, seulement 18 millions d’euros ont été effectivement décaissés à ce jour.

Créée en février 2014, le G5 Sahel est une organisation régionale, dédiée à la lutte contre le terrorisme, le crime transfrontalier et la coordination des actions de développement.

Les pays membres de cette organisation sont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.
Le 07/12/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya