Fermer

L’AMCI et l'ADII assurent la formation d’inspecteurs en douane de 12 pays africains

Mise à jour le 26/12/2017 à 15h58 Publié le 26/12/2017 à 15h54 Par Moussa Diop

#Politique
AMCI douaniers africains formés au Maroc

Mohamed Methqal, Ambassadeur directeur général de l'AMCI, avec des responsables de l'ADII et des inspecteurs de douane des pays africains en formation au Maroc.

© Copyright : DR

#Maroc : L’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), en partenariat avec l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), assure un cycle de formation au profit des inspecteurs en douane d’une douzaine de pays africains et d’Haïti.

L’expertise marocaine en matière de formation des inspecteurs en douane est très prisée au niveau du continent africain. De nombreux pays subsahariens envoient annuellement leurs meilleurs éléments pour suivre des cycles de formation au sein de l’Institut de formation des douanes (IFD) de l’Administration des douane et impôts indirects (ADII), relevant du ministère marocain de l’Economie et des finances.


LIRE AUSSI: Le Maroc a formé les vétérinaires de 26 pays africains


A ce titre, 35 inspecteurs douaniers issus des administrations douanières de 12 pays africains, en plus de la république d’Haïti, ont été reçus au siège de l’AMCI par l’Ambassadeur Mohamed Methqal, directeur général de l’agence.

Les participants à ce cycle international de la promotion 2017-2018 relèvent des administrations des douanes des pays suivants: Centrafrique, Burundi, Guinée, Congo, Mali, Niger, Rwanda, Gabon, Mauritanie, Togo et Comores.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mohamed Methqal de l'AMCI: déjà 25.000 diplômés africains formés au Maroc


A noter que depuis 2000, ce sont environ 1.000 douaniers africains issus d’une vingtaine de pays du continent qui ont été formés au Maroc via l’AMCI. Le cycle de formation s’articule sur une période de 9 mois –octobre à juin. Les inspecteurs douaniers bénéficient des formations théoriques (environnement juridique, techniques douanières et environnement fiscal) et pratiques, avec des stages et visites de terrains.

A travers ces cycles de formation, l’AMCI traduit l’engagement du Maroc à tisser et à renforcer les liens d’un partenariat solidaire avec les pays africains, a expliqué Mohamed Methqal, soulignant que le retour du Maroc au sein de l’Union africaine contribuera davantage au renforcement de la coopération dans ce domaine et ouvrira de nouvelles perspectives de développement.
Le 26/12/2017 Par Moussa Diop