Fermer

Mauritanie-Maroc: la tension retombe grâce aux gestes diplomatiques de Rabat

Mise à jour le 27/12/2016 à 17h32 Publié le 27/12/2016 à 16h04 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Abdelilah Benkirane: la visite programmée et le communiqué de mezouar fonds baisser la tension
© Copyright : DR

#Maroc : Alors que les Mauritaniens étaient très remontés contre les déclarations de Hamid Chabat, voilà qu'ils reviennent à de meilleurs sentiments après le communiqué du ministère des Affaires étrangères marocain et la visite du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane programmée demain mercredi.


L’annonce de l’arrivée en Mauritanie du Chef du gouvernement marocain a pour effet psychologique de détendre l'atmosphère tendue des derniers jours en Mauritanie. En effet, Abdelilah Benkirane, est attendu à Nouakchott ce mercredi. Il vient remettre au président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, un message de Mohammed VI, roi du Maroc.

Dans le cadre de cette mission, l’émissaire marocain se rendra à Zouerate (600 kilomètres au Nord de Nouakchott). En effet, le chef de l’Etat mauritanien passe actuellement des vacances dans un ranch situé près de Bir-Moghrein (région du Tiris Zemmour dont Zouerate fait office de capitale). Décidées à donner à l’arrivée du Chef du gouvernement marocain un éclat particulier, les autorités de Nouakchott vont également déplacer un groupe de journalistes vers le Nord, afin qu'ils soient témoins de l’audience de ce mercredi. 


LIRE AUSSI: 
Mauritanie: le premier parti d'opposition condamne Chabat et égratigne Ould Abdel Aziz
Mauritanie: réactions contrastées après les propos de Hamid Chabat


La visite de Benkirane, qui a provisoirement arrêté les consultations pour la formation du gouvernement attendu depuis près de 2 mois, intervient dans un contexte de vive tension diplomatique. Celle-ci est née d’une déclaration du Secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabat, rappelant que «les frontières du royaume du Maroc s’étendent jusqu’au fleuve Sénégal».


"Respect officiel des frontières"


Le ministère marocain des Affaires étrangères a «vigoureusement rejeté ces déclarations, qui portent atteinte aux relations avec un pays frère et démontrent une méconnaissance profonde des orientations de la diplomatie marocaine tracées par le roi Mohamed VI, qui prônent le bon voisinage et la solidarité avec la Mauritanie». 

Le Maroc «déclare officiellement son respect total des frontières connues et reconnues par le droit international de la République Islamique de Mauritanie», ajoute le ministère marocain des Affaires étrangères. La déclaration du ministère marocain des AE a eu pour effet psychologique de faire baisser la tension.

Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU) -un collectif composé de partis politiques, d'organisations de la société civile, de centrales syndicales et de personnalités indépendantes, enregistre «avec satisfaction» la position officielle du gouvernement marocain.

Même son de cloche chez les islamistes du Rassemblement National pour le Renouveau et la Démocratie (RNRD-Tawassoul), dont le leader, Mohamed Jemil Ould Mansour, salue «la position responsable du gouvernement marocain clairement exprimée par le ministère des Affaires étrangères. Celle-ci est conforme aux relations de fraternité entre les peuples marocain et mauritanien». 
Le 27/12/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya