Fermer

Mauritanie: le MAE reçoit les ambassadeurs du Maroc et l'Algérie le même jour

Mise à jour le 14/09/2018 à 22h36 Publié le 14/09/2018 à 19h30 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Abdel Aziz et Chabar

L'ambassadeur du royaume du Maroc, Hamid Chabar, remettant ses lettres de créances au président mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz.

© Copyright : DR

#Maroc : Le ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la coopération, Ismaël Ould Cheikh Ahmed, a reçu en audience ce vendredi séparément Hamid Chabar, l’ambassadeur du Maroc et Nourdine Khandoudy, ambassadeur d'Algérie.

Au menu de ces deux audiences, «des questions d’intérêt commun», signale l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), l'agence de presse officielle, dans deux communiqués différents. Le chef de la diplomatie mauritanienne et les diplomates marocain et algérien se sont notamment entretenus sur les meilleures voies et moyens à même de dynamiser et de renforcer la coopération entre les deux pays. Les deux communiqués ont été similaires - à s'y méprendre. Evidemment, de telles audiences posent la question de leur objet réel. D'aucuns pensent naturellement à des questions d'ordre régional. Quel rôle la Mauritanie veut-elle jouer dans la construction du Maghred, voire dans le conflit du Sahara au point de provoquer de telles rencontres ? 

Quoi qu'il en soit, le Maroc, l'Algérie et la Mauritanie partagent un même espace humain, géographique, culturel, religieux, ainsi que l'idée de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), aux côtés de la Libye et de la Tunisie. Au-delà du Maghreb, le Maroc qui est de plus en plus tourné politiquement, et  surtout économiquement, vers l’espace de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), entend resserrer ses rapports avec la Mauritanie, qui lui ouvre  un accès vers le Sud.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Maroc: l'ambassadeur à Nouakchott dément les rumeurs de refus de visa

Depuis son arrivée en Mauritanie en avril dernier,  Hamid Chabat se montre très actif sur les plans diplomatique et économique. Après la présentation de ses lettres de créances au président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz en juin dernier, il a rencontré plusieurs membres du gouvernement mauritanien, notamment les ministres des Affaires étrangères, de la Justice et de la Pêche. 

Le diplomate marocain s’est également rendu Nouadhibou, dans le nord du pays, fin juillet dernier, pour des contacts avec la communauté marocaine de la ville, les autorités administratives, les responsables de la Zone Franche de Nouadhibou (ZFN), de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) et du port de Nouadhibou.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Maroc: Nouakchott nomme un nouvel ambassadeur à Rabat

Ce déplacement a permis d’identifier les importantes opportunités d’investissement que pourraient offrir la capitale économique mauritanienne aux secteurs public et privé du Maroc. Après le déplacement de Nouadhibou, l’ambassadeur a également rencontré le président du patronat mauritanien. 
Le 14/09/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi