Fermer

Maroc-Mauritanie: voici le programme de la visite de Nasser Bourita à Nouakchott

Mise à jour le 19/02/2020 à 12h07 Publié le 19/02/2020 à 11h56 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
 Nasser Bourita et Ismail Ould Cheikh Ahmed
© Copyright : DR

#Maroc : Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, est en visite à Nouakchott. Arrivé mardi dans la capitale mauritanienne, le chef de la diplomatie marocaine a un calendrier très chargé.

Chassé-croisé diplomatique dans la capitale mauritanienne. Alors que le président sénégalais Macky Sall terminait sa visite officielle de 48 heures dans la capitale mauritanienne, le ministre marocain des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, débarque à son tour à Nouakchott.

La visite du chef de la diplomatie marocaine intervient dans le cadre de la consolidation des relations unissant les peuples marocain et mauritanien, sur fond d’une volonté partagée de renforcer les liens de solidarité et de coopération entre Nouakchott et Rabat.

A ce titre, le chef de la dilomatie marocaine a un programme très chargé. D'abord, il aura une audience avec le président mauritanien, Mohamed ould cheikh El Ghazouani.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Maroc. Rétro 2019: confirmation de l’embellie des relations entre les deux pays


Ensuite, il aura un rendez-vous avec le Premier ministre, Ismaël Bodde ould Cheikh Sidya.

Par la suite, il devra s'entretenir avec Ismaël Cheikh Ahmed, ministre mauritaniens des Affaires étrangères et de la coopération.

D'autres rencontres sont également prévues dans l'agenda du chef de la diplomatie marocaine qui effectue une visite de 48 heures en Mauritanie. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie-Maroc. Festival des villes anciennes: le président Ghazouani visite le stand du royaume


Cette visite intervient quelques jours après des rumeurs faisant état d'une dégradation subite des relations entre les 2 pays.

Allégations notées dans un contexte de lune de miel qui dure depuis juin 2018, suite à l'installation effective d'ambassadeurs dans des représentations diplomatiques gérées par des fonctionnaires de moindre rang pendant plusieurs années.
Le 19/02/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya