Fermer
#Culture

Vidéo. Vernissage: à l'AMCI, les ambassadeurs saluent "Ubuntu, l'Afrique en Marche"

Mise à jour le 07/11/2017 à 11h35 Publié le 07/11/2017 à 11h32 Par Moussa Diop et Said Bouchrit

#Maroc : À l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte le 6 novembre, l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a organisé l'exposition «Ubuntu, l’Afrique en marche» à Rabat. Un évènement marqué par la présence de nombreux ambassadeurs de pays africains accrédités au Maroc.

Le 6 novembre, à l’occasion de la commémoration du 42ème anniversaire de la Marche verte, l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a invité les ambassadeurs des pays africains au Maroc à une exposition des œuvres de cinq artistes africains, intitulée «Ubuntu, l’Afrique en marche», à Rabat. Le commissaire de cette exposition est Mohamadou M’Baye, dit Zulu, président du Village des artistes de Dakar.

Les œuvres exposées ont été produites en totale immersion dans le milieu estudiantin de la Cité universitaire internationale de Rabat, qui relève de l’AMCI, où résident actuellement plus de 700 étudiants de 70 nationalités différentes, dont 44 de pays africains.

Les artistes ont travaillé en résidence avec deux poètes sénégalais, Amadou Elimane Kane et Thierno Seydou Sall, qui ont retranscrit cette expérience dans un livre.


LIRE AUSSI : Maroc-Afrique: texte intégral du discours prononcé par le roi Mohammed VI à Dakar


«Cette manifestation artistique est une occasion de rapprochement, à travers la cristallisation des valeurs communes aux peuples africains, dans leurs luttes pour l’indépendance et dont la Marche verte fut un moment historique», a souligné Mohamed Methqal, ambassadeur directeur général de l’AMCI.

«L’engagement patriotique du peuple marocain et la solidarité de plusieurs nations africaines ont permis d’inscrire la Marche Verte dans l’histoire de l’Humanité, a t-il expliqué, Il nous incombe à tous aujourd’hui de porter ces valeurs et de les inscrire dans notre démarche pour affronter les défis de demain et bâtir ensemble une Afrique émergente.»


LIRE AUSSI : Vidéo. Cité universitaire internationale de Rabat, l'Afrique en miniature



Le nom de cette exposition, «Ubuntu», est à ce titre signifiant. Le terme est issu d'un mot bantou (famille de langues africaines) qui désigne une personne qui prend conscience que son «moi» est intimement lié à ce que sont les autres. Plus clairement, «je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous».


LIRE AUSSI : Vidéo. Mohamed Methqal de l'AMCI: déjà 25.000 diplômés africains formés au Maroc


Quant aux ambassadeurs invités, notamment celui de Centrafrique et du Gabon, ils ont rappelé les enjeux de la Marché verte et salué les axes posés par le roi Mohammed VI pour l’unité et la prospérité du continent africain.

L'exposition se poursuit jusqu'au 20 novembre.
Le 07/11/2017 Par Moussa Diop et Said Bouchrit

à lire aussi