Fermer
#Sports

Pays africains au Mondial 2022: au Gabon, l'ambassadeur du Maroc et la diaspora africaine réagissent

Mise à jour le 31/03/2022 à 14h44 Publié le 31/03/2022 à 12h58 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Maroc : Le Ghana, le Sénégal, le Cameroun, la Tunisie et le Maroc vont représenter le continent africain au Mondial 2022 au Qatar, avec l'espoir que ces pays représenteront dignement l'Afrique. Certains ressortissants du continent, établis au Gabon, affichent clairement leurs ambitions.

Les rencontres barrages livrées à domicile ou en déplacement ont été suivies avec beaucoup d'intérêt au niveau du continent africain. Ce fut le cas à Libreville, au Gabon, où les communautés des différents pays qualifiés n'ont pas manqué d'afficher leur satisfaction.

Ainsi, nombre de Sénégalais sont convaincus, depuis leur sacre à la CAN au Cameroun en février dernier, qu'ils ont la meilleure équipe africaine du moment. 

«Nous sommes très fiers de cette équipe. Ce sont des jeunes très talentueux. Notre objectif est clair: on parle de quart de finale ou de demi-finale. Pourquoi pas la coupe?», s'interroge Souleymane Ndiaye, Sénégalais résidant au Gabon.

>>> LIRE AUSSI: Mondial Qatar 2022: voici les 5 pays africains qualifiés

La qualification des équipes africaines au Mondial qatari est bien un sujet qui alimente les conversations sur cette rue marchande de mont Bouët, le plus grand marché de Libreville. Ici, les plus grands opérateurs économiques sont sénégalais, maliens, nigérians ou encore camerounais. L'un d'entre eux, Marcel Kuaté est un grand supporter des Lions indomptables du Cameroun. Une équipe en reconstruction, selon lui. Mais qui a néanmoins éliminé les Fennecs d'Algerie à domicile.

«Bien qu'en reconstruction, l'équipe du Cameroun doit avoir l'ambition de traverser l'étape des quarts de finale. Et je ne veux pas attribuer cette victoire au nouveau coach. On doit cette victoire à un collectif qui a su se surpasser. Ce ne sont pas les coachs qui donnent le palmarès au Cameroun. C'est le Cameroun qui donne plutôt le palmarès aux coachs», affirme Marcel Kuaté, Camerounais résidant au Gabon.

>>> LIRE AUSSI: Qatar-2022. Élimination de l'Algérie, «impossible n'est pas camerounais»

La phase finale du mondial du Qatar signe aussi la chronique de trois Lions africains qui seront de ce rendez-vous. Il s'agit bien évidemment des Lions de la Teranga (Sénégal), les Lions indomptables (Cameroun) et les Lions de l'Atlas (Maroc).

L'équipe de Vahid Halilhodzic a été sans pitié contre les Léopards de la République démocratique du Congo (4-1) à domicile, après un nul à Kinshasa (1-1). Une victoire limpide qui fait le bonheur de tout le peuple marocain, y compris ceux de l'extérieur du pays.

«L'équipe des Lions de l'Atlas s'est qualifiée avec panache pour ce Mondial du Qatar. Il y a eu toute une liesse hier et toute une ferveur suite à ce succès retentissant face à l'équipe sœur de la RDC. C'est la deuxième fois successive que cette équipe se qualifie à un Mondial. Je suis persuadé que cette équipe, qui est combative, pourra aller loin lors de la phase finale de cette Coupe du monde. On peut faire confiance à ces jeunes lions pour rugir de la plus belle des manières», a déclaré avec fierté Abdallah Sbihi, ambassadeur du Maroc au Gabon.

>>> LIRE AUSSI: Coupe du monde Qatar 2022: voici le mode d'emploi du tirage

Des espoirs pour les trois Lions du continent, sans oublier le Ghana et la Tunisie, qui ont éliminé respectivement le Nigéria et le Mali, avec des déceptions immenses chez les communautés de ces pays à Libreville, notamment chez les Nigérians. A l'instar de Monday Okocha, originaire du Nigéria, pour qui ce fut un cauchemar. «Ça, ce n'est pas une équipe. On doit virer tout le monde y compris l'entraîneur», a-t-il dit visiblement remonté.

Bref, cap désormais sur le Qatar. La planète football, enfin fixée sur la majorité des participants au Mondial 2022, braque déjà ses regards sur le tirage au sort attendu ce vendredi 1er avril 2022.
Le 31/03/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.