Fermer

Fermeture de la ligne Casablanca-Nairobi: voici les explications de la RAM

Mise à jour le 06/02/2019 à 14h26 Publié le 06/02/2019 à 14h24 Par Moussa Diop

#Economie
Royal Air Maroc
© Copyright : DR

#Maroc : RAM vient de confirmer la fermeture prochaine de la liaison aérienne Casablanca-Nairobi, non rentable. La compagnie compte toutefois ouvrir de nouvelles lignes en Afrique, et annonce déjà le lancement de la liaison Casablanca-Abuja (capitale du Nigeria) qui doit offrir de meilleures perspectives.

La fermeture de la liaison aérienne reliant Casablanca à Nairobi, capitale du Kenya, via N’Djamena, au Tchad, par Royal Air Maroc (RAM) est désormais confirmée par compagnie. Celle-ci sera effective la fin du mois de mars prochain, indique ce mercredi 6 février une source de RAM, interrogée par Le360 Afrique. 

Selon la compagnie nationale marocaine, «ouvrir et/ou fermer une ligne aérienne fait partie de la vie de toute compagnie aérienne qui se développe». En ce qui concerne la ligne Casablanca-Nairobi, «RAM a accordé une période d’incubation de 3 ans [à cette liaison, Ndlr] et a mis tous les moyens financiers, humains et le marketing nécessaire à la réussite de la ligne».


LIRE AUSSI: Royal Air Maroc va-t-elle bientôt suspendre sa liaison Casablanca-Nairobi?


Malgré ces moyens mis en oeuvre pour assurer le succès de cette liaison aérienne, les résultats obtenus n’ont pas été à la hauteur de ceux escomptés. Aussi, explique notre source, comme dans toutes les compagnies aériennes, lorsqu'une ligne n’est pas rentable, il faut procéder à sa fermeture.

A titre d'exemple, Tunisair vient d’annoncer à son tour la fermeture de lignes aériennes en Europe à cause de la non-rentabilité de celles-ci.

Parallèlement, notre source auprès de RAM souligne que «cette fermeture de la ligne Casablanca-Nairobi ne ralentira pas le développement [de la compagnie] en Afrique».

Bien au contraire, il s’agit plutôt d’un «redéploiement» sur des routes aériennes jugées plus rentables. Pour preuve, la compagnie compte ouvrir de nouvelles lignes aériennes dans plusieurs autres pays africains et en renforcer quelques-unes déjà existantes.


LIRE AUSSI: Royal Air Maroc: une croissance remarquable en Afrique


A ce titre, ayant fait de l’Afrique son cheval de bataille, RAM annonce d'ores et déjà le renforcement de ses liaisons aériennes avec le Nigeria, première puissance économique et pays le plus peuplé du continent.

Ainsi, après la ligne Casablanca-Lagos, RAM annonce l'ouverture très prochaine d'une ligne reliant Casablanca-Abuja, au Nigeria.

Avec cette nouvelle ligne, RAM montre clairement sa volonté à déployer ses ailes sur le continent, à un moment où l‘on évoque de plus en plus la libéralisation du ciel africain, et donc l’intensification de la concurrence entre les compagnies aériennes du continent. 
Le 06/02/2019 Par Moussa Diop