Fermer

Qui sont les deux présidents africains figurant parmi les 20 dirigeants les mieux payés au monde?

Mise à jour le 04/05/2019 à 09h42 Publié le 04/05/2019 à 09h14 Par Moussa Diop

#Politique
dollars US
© Copyright : DR

#Mauritanie : Deux présidents africains figurent dans le Top 20 des dirigeants les mieux rémunérés du monde. L’un deux se classe même au 8e rang mondial derrière des dirigeants dont les pays figurent parmi les plus développés du monde. La surprise est de taille.

Qui sont les dirigeants politiques les mieux payés au monde? Le quotidien américain USA Today a levé un coin du voile sur les rémunérations des chefs d’Etat et de gouvernement du monde, excluant les monarques du fait que leurs rémunérations ne sont pas divulguées publiquement.

A l’instar des PDG des entreprises dont la rémunération est souvent fonction de la taille de l’entreprise, des revenus générés…, le classement révèle aussi que les dirigeants les mieux rémunérés sont globalement ceux des pays les plus riches et les plus productifs du monde, selon USA Today, qui se base sur les données des sites web officiels des organisations internationales dont le FMI et le CIA World Factbook.

Toutefois, et bien qu’aucun pays africain ne figure dans la liste des pays développés, il n’en demeure pas moins que deux chefs d’Etat africains figurent dans le Top 20 des dirigeants les mieux rémunérés du monde.


LIRE AUSSI: Mali: le salaire du président IBK au cœur de la polémique


La surprise est d’autant plus grande que le seul président africain du Top 10 dirige un des pays les moins développé du continent.
En effet, c’est Mohamed ould Abdel Aziz, de la République islamique de Mauritanie, qui truste la première place des dirigeants africains les mieux rémunérés avec un salaire annuel de 330.000 dollars. Mieux, il se positionne au 8e rang mondial, devançant le chancelier autrichien (9e), le Premier ministre de Luxembourg (10e) ou le Premier ministre canadien (12e),…

Malgré un PIB 2.400 fois inférieur à celui de la Chine, seconde puissance économique mondiale, et une population 350 fois plus faible que celle de l’Empire du milieu, il n’en demeure pas moins que le président mauritanien est mieux payé que son homologue chinois.
Mohamed ould Abdel Aziz, au pouvoir depuis 9 ans et 8 mois, doit céder le pouvoir en juillet prochain au terme de son second et dernier mandat à la tête de la Mauritanie.


LIRE AUSSI: Afrique du Sud: les fonctionnaires en grève lundi pour leurs salaires


Loin derrière le président mauritanien arrive le président de l’Afrique du Sud, seconde puissance économique et le pays le plus industrialisé du continent, Cyril Ramaphosa. Avec une rémunération annuelle de 273.470 dollars, le président sud-africain est le second président africain le mieux rémunéré du continent et se positionne au 11e rang mondial, juste devant le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau (267.041 dollars).

Selon le quotidien américain, avec son salaire, le président Ramaphosa gagne plus de 25 fois le salaire moyen d’un ménage sud-africain. Confrontée à une crise aigüe depuis plusieurs année et un taux de chômage frôlant les 30%, il était question de réduire les salaires des députés et des dirigeants. Toutefois, le président sud-africain a bénéficié d’une augmentation de salaire au titre de l’exercice 2019!

Ces sont les seuls dirigeants africains figurant dans le Top 20 des présidents et chefs de gouvernements les mieux rémunérés du monde.


LIRE AUSSI: Nigéria: Buhari augmente le salaire minimum de plus de 60%


Pour note, le dirigeant politique le mieux rémunéré au monde est Lee Hsien Loong, Premier ministre de Singapour, qui jouit d’une rémunération annuelle de 1.610.000 dollars. Il est à la tête d’un pays dont le PIB par tête d’habitant est de 86.810 dollars. Il dirige le pays considéré comme le moins corrompu au monde et Singapour est aussi la ville la plus chère au monde.

Il devance Carrie Lam, chef de l’exécutif de Hong Kong (568.400 dollars/an), Ueli Maurer, président de la Confédération suisse (482.958 dollars/an), Donald Trump, président des Etats-Unis (400.000 dollars), Scott Morrison, Premier ministre d’Australie (378.415 dollars/an), Angela Merkel, Chancelière d’Allemagne (369.727 dollars/an) et Jacindra Ardern, Premier ministre de la Nouvelle-Zélande (339.862 dollars/an).
Le 04/05/2019 Par Moussa Diop

à lire aussi