Fermer

Vidéo. Mauritanie: Sahel, l'insécurité alimentaire et la résilience au menu

Mise à jour le 02/03/2019 à 17h49 Publié le 02/03/2019 à 16h55 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: rencontre sur la insécurité alimentaire et la résilience au Sahel
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le Sahel fait face à l'insécurité alimentaire. A ce titre, les acteurs chargés de la mise en œuvre du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et au nutritionnel au Sahel (P2RS), se sont réunis à Nouakchott pour un échange d’expériences réussies dans les pays du Sahel.

La région du Sahel fait face, une fois de plus, à un problème de sécurité alimentaire. Face à cette situation, les acteurs du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et au nutritionnel au Sahel (P2RS) se sont retrouvés à Nouakchott pour échanger leurs pointsnde vues sur les expériences réussies en matière de la résilience à l’insécurité alimentaire.


Le P2RS est un programme financé par la Banque africaine de développement (BAD) et le Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) avec une enveloppe global de 152 milliards de francs CFA.


LIRE AUSSI: Sécurité alimentaire: 5 millions de personnes en difficulté en Afrique de l'Ouest


Il concerne le Burkina Faso, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Adamou Insa, expert en Suivi-évaluation du P2RS/CILSS, expose les objectifs de la rencontre de la capitale mauritanienne, évoque les étapes franchies dans le cadre de la mise en oeuvre du programme et présente les principaux axes de celui-ci.


LIRE AUSSI: Sahel. Climat: 3,4 milliards de dollars annoncés pour le "Programme régional prioritaire"


Cette initiative conjointe de la BAD et du CILSS vise «à engager des actions vigoureuses destinées à renforcer la résilience des ménages ruraux sahéliens, en vue d’éliminer les causes structurelles de l’insécurité alimentaire».

Ainsi, elle comporte une dimension relative au développement des infrastructures rurales,au  développement de la chaîne des valeurs et des marchés ruraux, gestion et coordination des programmes.
Le 02/03/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya