Fermer

Mauritanie-Sénégal: un protocole intérimaire au profit des pêcheurs de Saint-Louis

Mise à jour le 21/06/2018 à 14h11 Publié le 21/06/2018 à 14h03 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
pêcheurs sénégal

#Mauritanie : Les pêcheurs sénégalais pourront bientôt pêcher dans les eaux mauritaniennes et approvisionner Saint-Louis dans le cadre d'un protocole intérimaire. Cet accord est mis en place en attendant la réalisation des infrastructures de débarquement du poisson à Ndiago, en Mauritanie.

Une commission technique conjointe travaille actuellement sur la finalisation d’un protocole intérimaire permettant aux pêcheurs sénégalais d’approvisionner en poisson la ville de Saint-Louis, en attendant l’achèvement de l’installation des infrastructures de déchargement en cours de réalisation sur le territoire mauritanien, dans la localité de Ndiago (située à une quinzaine de kilomètres de Saint-Louis du Sénégal), selon une nouvelle annoncée ce mercredi, au terme d’une réunion entre les ministres de la pêche des deux pays voisins.

En effet, le ministre mauritanien de la Pêche et de l’économie maritime, Nany ould Chrough, et son homologue sénégalais, Omar Gueye, accompagnés de 2 fortes délégations, ont tenu une rencontre le mercredi 20 juin dans la ville de Saint-Louis.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie-Sénégal. Pêche: malgré le déplacement de Macky, le dossier en suspens


Au cours de la réunion, les deux délégations ont entendu le point de vue des acteurs sénégalais évoluant dans le secteur de la pêche.

Dans une allocution prononcée pour la circonstance, le ministre mauritanien de la Pêche et de l’économie maritime, a rappelé le communiqué conjoint, qui a sanctionné la visite du président Macky Sall à Nouakchott, document invitant les responsables et acteurs du secteur de la pêche à œuvrer au renouvellement du protocole entre les 2 pays.


LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: les pêcheurs de Guet Ndar en désaccord avec le "futur accord"


Cet objectif sera réalisé «dans le respect de la nouvelle réglementation mauritanienne, conformément à la nouvelle stratégie de gestion durable de la pêche, qui définit les conditions d’accès aux ressources halieutiques, suivant des quotas biens déterminés et des prises débarquées sur les ports nationaux, ou par transbordement de manière à garantir l’identification et l’évaluation des quantités capturées, suivant les recommandations des institutions scientifiques nationales (Institut mauritanien de recherche océanographique et des pêches-IMROP)».


LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal-Mauritanie: Ould Abdel Aziz veut la tête d'Ewlad Lblad contre l'accord de pêche


Par ailleurs, le responsable gouvernemental mauritanien a ajouté avoir effectué 3 visites consécutives dans les zones dédiées au déchargement des bateaux sénégalais en territoire mauritanien pour «accélérer la mise en place des installations qui seront en mesure de maintenir la qualité du produit».

Enfin, rappelons que le protocole de pêche entre la Mauritanie et le Sénégal, qui permet aux pêcheurs de Saint-Louis l’accès à la ressource hamieutique mauritanienne, n’a pas été renouvelé depuis 2016. Le dernier acord de pêche octroyait 400 licences de pêche aux pêcheurs sénégalais pour des captures atteingant 50.000 tonnes de poisson.
   
 

Le 21/06/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi