Fermer

Vidéo. Mauritanie-Sénégal. Pêche: malgré le déplacement de Macky, le dossier en suspens

Mise à jour le 10/02/2018 à 12h13 Publié le 10/02/2018 à 11h58 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Macky Sall
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les négociations entre la Mauritanie et le Sénégal pour le renouvellement des licences de pêche au profit des pêcheurs artisanaux de Saint-Louis, menées en marge d'une visite du président Macky Sall à Nouakchott, n’ont pas abouti. Un obstacle de taille plombe les discussions.

Malgré des négociations menées jeudi et vendredi, en marge d’une visite de travail à Nouakchott du président sénégalais Macky Sall, les délégations mauritanienne et sénégalaise ne sont pas parvenues à un accord sur le renouvellement des licences de pêche accordées aux pêcheurs artisanaux sénégalais.

Toutefois, les discussions ne sont pas rompues et vont se poursuivre durant les jours et semaines à venir pour trouver un compromis.

Ces négociations ont buté sur la question du débarquement des prises dans les ports mauritaniens, selon plusieurs sources concordantes.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: un coup de fil entre les deux chefs d'Etat et mille interrogations


«Les deux présidents ont abordé la question liée aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques et donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’économie maritime  au niveau des deux pays, à l’effet, de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération dans ce domaine, en vue de la signature d’un protocole d’accord entre les 2 pays d’ici fin mars 2018», souligne t-on auprès des négociateurs.



Apportant des précisions sur le point de blocage, une source affirme que «les mauritaniens ont dans un premier temps proposé le débarquement des prises des pirogues sénégalaises au Port de Nouadhibou. Un point jugé trop éloigné du territoire sénégalais, par la délégation venue de Dakar. Les négociateurs mauritaniens ont suggéré Nouakchott, puis N’Diago (près de Saint-Louis). Mais ces deux points également ne correspondaient pas à l’option de la partie sénégalaise, qui préfère un débarquement des cargaisons pêchées en territoire national», ajoute la même source.


LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: le gaz c'est fait, reste l'épineux dossier de la pêche


Au cours d’un point de presse conjoint organisé vendredi en fin d’après–midi à l’Aéroport international «Oum Tounsy» de Nouakchott, les présidents Mohamed Ould Abdel Aziz et Macky Sall ont confirmé avoir engagé les 2 gouvernements, à travers les ministres de la Pêche, à trouver une solution à cette question dans un deadline de 2 mois.

La Mauritanie et le Sénégal avaient déjà signé une convention dans le domaine de la pêche en 2001. Celle-ci était appliquée à travers la signature périodique de protocoles accordant plusieurs centaines de licences aux pêcheurs artisanaux sénégalais.

Le renouvellement de ces licences est bloqué depuis 2016 suite à l’adoption par la Mauritanie d’une nouvelle réglementation.


LIRE AUSSI: Mauritanie: les pêcheurs artisanaux en colère


Parallèlement, le problème lié à la transhumance du bétail mauritanien et les questions administratives relatives au séjour des citoyens de chacun des 2 pays sur le territoire de l’autre, font également l’objet de négociations et seront résolues suivant le même timing.

Le chef de l’Etat mauritanien se rendra à Dakar dans un délai similaire en réponse à une invitation du président Macky Sall, occasion certainement de signer tous les autres accords en suspens.


Le 10/02/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya