Fermer

Sénégal-Mauritanie: un nouvel entretien téléphonique au sommet

Publié le 03/03/2018 à 16h00 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Macky-Aziz
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les présidents du Sénégal et de Mauritanie se sont entretenus au téléphone vendredi, pour évoquer les voies et moyens de renforcer les relations bilatérales, mais aussi les questions sous régionales, sur fond d'attaques terroristes à Ouagadougou.

Les chefs d’Etats du Sénégal et de Mauritanie ont eu un entretien téléphonique vendredi, selon une nouvelle rapportée par plusieurs sources concordantes et même officielles. «Le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, reçoit un appel téléphonique du président sénégalais, Macky Sall» annonce l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), un organe du gouvernement. Le même média  ajoute qu’au cours de cet entretien téléphonique, les deux leaders «frères et amis» ont évoqué «les relations bilatérales et les voies et moyens de les renforcer ainsi que les questions intéressant la sous-région» sans plus de précisions.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: un coup de fil entre les deux chefs d'Etat et mille interrogations

Au vu du contexte sous régional, on est fondé à penser, qu’au-delà des relations bilatérales, l’entretien téléphonique entre Macky Sall et Mohamed Ould Abdel Aziz a eu pour toile de fond le contexte sécuritaire sous régional. En  effet, ce coup de fil était concomitant avec une double attaque à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, pays membre du G5 Sahel aux côtés du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

Sans être membre de cette organisation sous régional, Dakar affiche son soutien résolu à celle-ci.
Par ailleurs, le Sénégal et la Mauritanie ont vivement condamné les attaques contre le siège de l’état-major des armées du Burkina Faso et l’ambassade de France, qui ont fait huit (8) morts et plusieurs dizaines de blessés, selon un bilan officiel, alors que des sources sécuritaires, relayées par les médias, font état de pertes plus lourdes, évaluées à une trentaine de victimes.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: accord sur le site de production du gaz découvert au large des côtes


Une réunion de la force militaire conjointe du G5 Sahel était prévue dans l’une des salles de l’état-major, théâtre de la  sanglante attaque terroriste du vendredi 2 mars.

Dans le cadre «du renforcement des relations bilatérales», Macky Sall et Mohamed Ould Abdel Aziz ont évoqué au cours de cet entretien téléphonique le dossier des négociations relatives au renouvellement des licences  accordées par le gouvernement mauritanien aux pêcheurs artisanaux de Saint-Louis, bloquées depuis 2016, selon une source bien informée.
Début février, les leaders mauritanien et sénégalais ont donné des instructions fermes aux gouvernements en vue de la signature d’un accord dans ce sens avant la fin du mois de mars.

Par ailleurs, au cours du même mois, le président Mohamed Ould Abdel Aziz devrait effectuer une visite au Sénégal, en réponse à une invitation du président Macky Sall.

Recevant récemment  un grand dignitaire religieux venu de Kaolack, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a mis en exergue «la chance du Sénégal et de la Mauritanie, dont les dirigeants ont l’intelligence de trouver une solution à tous les problèmes grâce à la négociation».

Dans le dossier des relations bilatérales Sénégal/Mauritanie figurent également en bonne place la question du séjour des citoyens de chacun des 2 pays sur le territoire de l’autre, la question de la transhumance du cheptel en cette année de terrible sécheresse, et l’exploitation commune du champ de gaz transfrontalier offshore «Grand Tortue/Ahmeyim (GTA)» qui a fait l’objet de la signature d’un accord pour une exploitation commune le 09 février dernier.

Le 03/03/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya