Fermer

Vidéo. La Mauritanie «vend» son Plan de relance économique post-Covid-19 aux partenaires techniques et financiers

Mise à jour le 24/09/2020 à 18h00 Publié le 24/09/2020 à 11h15 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Economie
La Mauritanie «vend» le Programme prioritaire élargi (PPE) aux Partenaires techniques et financiers
© Copyright : DR

#Mauritanie : La Mauritanie vient de présenter à ses partenaires techniques et financiers son Programme prioritaire élargi (PPE). D'un montant de 24,1 milliards d'ouguiyas, celui-ci sera mis en oeuvre sur une période de 30 mois et vise à jeter les bases d'une croissance économique accélérée et inclusive.

Le ministre des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, Kane Ousmane, a présenté mardi 22 septembre, devant les partenaires techniques et financiers de la Mauritanie, mais aussi les ambassadeurs de plusieurs pays, le programme prioritaire élargi du président mauritanien Mohamed Cheikh Ghazouani, programme appelé «plan de relance économique» post-coronavirus.

Cet exposé s'est déroulé au Centre international des conférences de Nouakchott (CICN-Palais des Congrès) .

Après avoir rappelé les effets néfastes de la pandémie du coronavirus (Covid-19) sur l’économie du pays, Kane Ousmane a expliqué que le programme initié était «de 24,1 milliards d'ouguiyas, soit 640 millions de dollars, et serait mis en œuvre sur une période de 30 mois. Son objectif est de jeter les bases d’une croissance économique accélérée, durable et inclusive. Il vise aussi une création pérenne d’emplois et une diversification de l’économie et une amélioration significative du taux de couverture des besoins alimentaires. Il s'agit également d'assurer un accès aux services sociaux de base de qualité et de renforcer la solidarité de la nation avec les groupes les plus vulnérables».


LIRE AUSSI: Mauritanie. Covid-19: le président El Ghazouani annonce un plan de relance de 240 milliards d'ouguiyas


Ce programme est articulé autour de 6 axes: «développement d’infrastructures de soutien à la croissance; amélioration de l’offre sociale et soutien à la demande; valorisation du potentiel des secteurs productifs et accélération du processus visant l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire; appui au secteur privé; volet gouvernance et mise en œuvre».


La réalisation de ce programme devrait permettre «une profonde mutation structurelle d’une économie mauritanienne» qui souffre de lourds handicaps, malgré l’abondance de richesses naturelles. La Mauritanie a pris rapidement des mesures sanitaires et sécuritaires visant à contenir la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19) à partir de la fin du mois de mars 2020. Celles-ci ont eu des conséquences graves sur l’économie «une contraction du Produit intérieur brut, initialement attendu à plus 6% et qui devrait descendre à -3,2% en 2020. Une perte de plus de 25% des recettes fiscales et une détérioration de la position extérieure», a rappelé le ministre.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: l’UPR se penche sur le programme de relance économique de 240 milliards d’ouguiyas de Ghazouani


Les Partenaires techniques et financiers (PTF) représentés au cours de cette journée sont l’Union européenne (UE), la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis d’Amérique, la République populaire de Chine, le Royaume du Japon, l'Arabie Saoudite, la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD) et le Système des Nations unies (SNU).
Le 24/09/2020 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck