Fermer

Mauritanie. Visite du chef d'État-major des armées espagnoles

Publié le 06/03/2018 à 14h20 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
armée mauritanienne
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le chef d'État-major des armées espagnoles, le général Fernando Alejandro Martinez, effectue actuellement une visite à Nouakchott. Il a été reçu en audience lundi 5 mars par le ministre mauritanien de la Défense, Diallo Mamadou Bathia.

Le chef d’État-major général des armées espagnoles, le général d’armée Fernando Alejandre Martinez, effectue actuellement une visite de travail à Nouakchott, selon une nouvelle rapportée par l’Agence mauritanienne d’information (AMI), un organe du gouvernement.

Le haut responsable militaire espagnol a été reçu en audience lundi par le ministre mauritanien de la Défense, Diallo Mamadou Bathia, en présence de responsables militaires nationaux.

Au menu de la rencontre «les différents volets de la coopération existant entre les deux pays, notamment dans le domaine de la défense».


LIRE AUSSI: Matteo Renzi à Dakar pour stopper l’émigration clandestine


En février dernier, le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a effectué une visite en Mauritanie dans le cadre d’une tournée sous-régionale qui l’avait également mené au Sénégal.

A l’occasion de cette première visite, Madrid et Nouakchott ont décidé «de renforcer la coopération la bilatérale en matière de sécurité», notamment dans le domaine de la surveillance des frontières et de la lutte contre l’immigration clandestine.

S’exprimant au cours d’une réunion tenue avec son homologue mauritanien, Ahmedou Ould Abdallah, le ministre espagnol de l’Intérieur avait souligné «le caractère stratégique des relations et la détermination de l’Espagne à continuer à appuyer la Mauritanie dans le domaine du contrôle des frontières».


LIRE AUSSI: Mauritanie-Espagne: accord de protection et de promotion des investissements


Madrid et Nouakchott entretiennent depuis plusieurs années une large coopération dans le domaine de la lutte contre l’immigration clandestine, matérialisée par la présence d’un important contingent de la Guardia civil dans la grande métropole et la cité portuaire du nord de la Mauritanie, Nouadhibou, qui bénéficie d’une collaboration précieuse de la police mauritanienne pour lutter contre le flux d’immigration illégale dont la destination est l’archipel espagnol des Canaries».

Au-delà du domaine originel de la lutte contre l’immigration illégale, la coopération entre l’Espagne et la Mauritanie s’est étendue au combat contre le terrorisme et au trafic de drogue.

Sur la base d’une nouvelle convention signée en 2015, l'Espagne appuie la Mauritanie dans le domaine de la logistique et de la formation. Le gouvernement espagnol estime «que les efforts consentis par la Mauritanie ont largement contribué à réduire le flux migratoire en provenance de l’Afrique subsaharienne à destination de la péninsule ibérique».

    
 

Le 06/03/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya