Fermer

Mauritanie. Elections : sit-in de l'opposition devant la Commission électorale

Publié le 05/09/2018 à 16h37 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Elections en Mauritanie
© Copyright : DR

#Mauritanie : Des leaders des partis de la Coalition électorale de l'opposition démocratique (CEOD) et les têtes de listes, étaient en sit-in devant les locaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), hier soir, pour protester contre ce qu'ils ont qualifié de "fraudes".

Partis du siège de l’Union des forces de progrès (UFP), hier en fin d’après-midi, les dirigeants de la Coalition électorale de l’opposition démocratique (CEOD), accompagnés par les têtes de listes des différents partis ayant pris part aux élections législatives, régionales et municipales, se sont rendus au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Devant cette institution, située dans le quartier résidentiel de Tevragh-Zeina à Nouakchott, ils ont tenu un sit-in pour protester contre «la  gestion catastrophique» des élections législatives et locales, organisées samedi dernier, et marquées par ce qu'ils ont qualifié de «fraude à grande échelle».


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: l'opposition en rangs serrés pour le Conseil régional de Nouakchott


La délégation de la Coalition électorale de l’opposition démocratique (CEOD) a par la suite été reçue par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Mohamed Vall Ould Bellal, informe le leader du Mouvement pour la refondation (MPR), Kane Hamidou Baba.

Au cours de cette rencontre, 15 leaders de l’opposition démocratique, accompagnés par les têtes de listes, ont exposé au président de la CENI de nombreux cas de fraude et de manipulations en faveur des candidats de l’Union pour la république (UPR), principal parti de la majorité, et ont cité des cas multiples et précis.


LIRE AUSSI: Mauritanie: la longue attente des résultats des législatives, régionales et municipales


Les leaders de la CEOD ont également interpellé l’autorité chargée de la gestion du processus électoral sur la date officielle de la publication des résultats. Un point par rapport auquel le président Mohamed Vall Ould Bellal est resté prudent, avançant une échéance située entre aujourd'hui et demain.

En attendant, ces résultats sont publiés au compte-goutte et par localité par la presse gouvernementale et des médias privés.

Répondant aux critiques sur «les lenteurs et les manipulations», le président de la CENI a défendu les responsables et agents de l’institution électorale «engagés dans un travail complexe, sous une énorme pression». Il a par ailleurs réfuté toute idée de manipulation.   
Le 05/09/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya