Fermer

Mauritanie: la majorité s'organise autour de la candidature de Ghazouani

Mise à jour le 03/02/2019 à 11h20 Publié le 03/02/2019 à 11h16 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mauritanie: adoubé par Aziz, Ghazouani candidat à la présidentielle 2019
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les différents segments de la majorité s'activent autour de la candidature de Mohamed ould Cheikh Ahmed, dit Ghazouani, ministre de la Défense, en perspective de l'élection présidentielle prévue en Mauritanie au milieu de l'année 2019.


Après la confirmation de la candidature  de Mohamed ould Cheikh Ahmed, dit Ghazouani, actuel ministre de la Défense et ancien chef de l’armée, à l'initiative du président Mohamed ould Abdel Aziz, les grandes manœuvres au sein de la majorité ont désormais débuté, notamment de la part des députés, en prévision de l’élection présidentielle, prévue en Mauritanie au milieu de cette année 2019.

Ainsi, le président de l’Union Pour la République (UPR-principal parti de la majorité), Sidi Mohamed ould Maham, par ailleurs ministre de la Culture, de l’artisanat et porte-parole du gouvernement, a réuni, au cours de la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs dizaines de députés issus des rangs de cette formation et ses alliés, ainsi que toute l'élite de la mouvance majoritaire, pour une large concertation autour de cette candidature.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: les opposants minimisent la nomination de Ghazouani

Cette rencontre s'est tenue autour d’un copieux dîner, à l’occasion duquel le discours tenu par le président de l’UPR et porte-parole du gouvernement «a été clair, net et précis», selon  plusieurs témoins.

Ainsi, Ghazouani a été présenté aux députés sous le statut de «candidature du président Mohamed ould Abdel Aziz et de l’Union Pour la République (UPR). Pilier du régime,  Il incarne la continuité du pouvoir actuel. L’unité de la majorité dans tous ses segments est requise pour assurer son élection à la présidence de la République, et la conservation du pouvoir pendant de longues années encore».

Après cette brillante plaidoirie, Sidi Mohamed ould Maham, qui a exercé la profession d'avocat avant d'entrer en politique, a donné la parole, à tour de rôle, aux personnalités présentes pour recueillir l’avis de chacun.

Tous les discours ont convergé vers l’idée que la candidature de Mohamed ould Cheikh Ahmed, général fraichement à la retraite, était judicieuse, cet homme étant désormais reconnu pour avoir «les qualités nécessaires pour continuer l’œuvre globale et les chantiers entamés sous l’ère du président Mohamed ould Abdel Aziz, dans les domaines de l’approfondissement de la démocratie, de la sécurité, de l’économie et de l’ouverture diplomatique».


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie: Voici probablement le futur président de la République

Au terme de ce conclave, les élus ont pris une décision concrète, ayant trait à la mise en place d’un cadre de large concertation pour accompagner la candidature de Ghazouani et le pousser vers le Palais de la République. 

Grâce à cette rencontre, les députés de la majorité semblent avoir désormais dépassé une cassure apparue dans leurs rangs à l’occasion d'un forcing visant à faire amender la constitution du pays, extrêmement verrouillée, en vue de permettre une candidature de Mohamed ould Abdel Aziz pour un troisième mandat, lors de la présidentielle de 2019.

Mohamed ould Cheikh Ahmed, dit Ghazouani est un compagnon de l'actuel président en exercice, Mohamed ould Abdel Aziz, depuis plus de 35 ans.

Le 03/02/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya