Fermer

Mauritanie. Présidentielle: le parti d’Ahmed ould Daddah soutient ould Maouloud

Mise à jour le 06/04/2019 à 09h10 Publié le 06/04/2019 à 09h07 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Daddah

Ahmed ould Daddah, président du Rassemblement des forces démocratiques (RFD.

© Copyright : DR

#Mauritanie : Le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), parti de l’opposition historique que dirige Ahmed ould Daddah, vient d’apporter son soutien à la candidature du président de l’Union des forces de progrès (UFP), Mohamed ould Maouloud. Un soutien non négligeable.

Le candidat Mohamed ould Maouloud vient de bénéficier d’un soutien de taille dans la course à la présidentielle mauritanienne de juin 2019. En effet, le candidat de l’Union des forces de progrès (UFP) peut désormais compter sur le soutien du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), un parti de l’opposition historique que dirige Ahmed ould Daddah, figure de proue l’opposition mauritanienne.

Le soutien du RFD au candidat Maouloud est une décision de la plus haute instance du parti. Les débats au sein du RFD portaient sur deux (2) alternatives consistant à s’aligner sur un candidat de l’opposition, ou une personnalité indépendante non issue de la mouvance.


LIRE AUSSI: Mauritanie. Présidentielle 2019: Mohamed ould Maouloud, candidat de l'UFP


Le  choix de la candidature de Mohamed ould Maouloud est justifié par «la trajectoire historique de la formation, qui lutte depuis plusieurs années, en faveur de l’avènement d’un système démocratique et d’un véritable Etat de droit en Mauritanie», explique un cadre, qui décline un engagement ferme dans la future campagne électorale.

Rappelons que Ould Maouloud, président de l’UFP et candidat à la présidentielle de juin 2019, est aussi président en exercice du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), regroupement de partis politiques, organisations de la société civile, centrales syndicales et personnalités indépendantes, et en même temps président de l’Alliance électorale de l’opposition démocratique (AEOD), créée quelques mois avant les élections législatives, régionales et locales de septembre 2018 et qui a échoué dans sa stratégie visant à dégager une candidature unique pour la présidentielle de juin prochain.


LIRE AUSSI:  Vidéo. Mauritanie: Sécheresse, Ould Daddah lance un appel pressant à l’aide internationale


Rappelons que le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) est dirigé par Ahmed ould Daddah, plusieurs fois candidat malheureux (victime de la fraude) à plusieurs présidentielles en Mauritanie.

Pour le scrutin  de juin 2019, Daddah, 76 ans, est disqualifié d’office par des dispositions constitutionnelles limitant l’âge des candidats à la présidence de la République à 75 ans.
Le 06/04/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya