Fermer

Mauritanie. La pandémie du coronavirus au centre d’un intense ballet diplomatique sur le continent

Mise à jour le 26/05/2020 à 20h48 Publié le 25/05/2020 à 11h38 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Ghazouani
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le président mauritanien Mohamed Cheikh El Ghazouani a été la vedette d'un intense ballet diplomatique sous-régional sur le coronavirus. Au menu, la gestion concertée de la pandémie de Covid-19 dans un contexte marqué par la hausse des contaminations.

La pandémie mondiale du coronavirus (Covid-19) a été au centre d’un intense ballet diplomatique sous forme de concertations tous azimuts entre le président mauritanien, Mohamed Cheikh El Ghazouani et ses collègues de l'espace du G5 Sahel, du Maghreb et plus généralement de l'Afrique de l’Ouest, au cours des 48 heures passées. 

Le chef de l’Etat mauritanien a eu un entretien téléphonique avec son homologue sénégalais Macky Sall, jeudi dernier. Au menu de cette conversation, «la situation épidémiologique» liée à la pathologie du coronavirus (Covid-19) dans les deux pays, les derniers développements de la situation, ainsi que les conséquences probables de la pandémie sur les populations, les économies et les opportunités de coopération à travers l’échange d’expériences dans la prise en charge par les Etats».


LIRE AUSSI: Mauritanie. Covid-19: maintien des mesures de déconfinement, malgré la multiplication des cas


Dans le timing, les échanges entre El Ghazouani et Macky Sall interviennent dans un contexte marqué par la montée en puissance de la chaîne de contamination au coronavirus (Covid-19), dont les cas, au départ importés, se sont incrustés au sein des communautés.

Le Sénégal compte près de 3.000 individus contrôlés positifs au Covid-19 depuis 2 mars 2020, alors que la Mauritanie vient d’enregistrer 200 cas en quelques jours, après avoir résisté près de 2 mois, avec seulement 7 cas de malades testés positifs pendant cette période.

Par ailleurs, plusieurs citoyens mauritaniens, présents au Sénégal pour diverses raisons, se sont retrouvés bloqués dans ce pays, suite à la fermeture de la frontière terrestre, décidée d’un commun accord.


LIRE AUSSI: Mauritanie. Covid-19: après l'accalmie, des cas de contamination inquiétants


Le gouvernement mauritanien a annoncé sa volonté de permettre le retour de tous les citoyens maintenus à l’étranger par les impératifs liés à la gestion sanitaire et sécuritaire de la pandémie du coronavirus (Covid-19), à l’occasion de sa réunion hebdomadaire du jeudi 21 mai.

Les entretiens entre le président mauritanien et ses collègues de la sous-région vont également dans le sens des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour la gestion concertée d’une pandémie qui ignore les frontières.

Ainsi, le président mauritanien s’est aussi entretenu avec ses collègues du G5 Sahel, organisation dédiée à la lutte contre le terrorisme, l’insécurité et la coordination des efforts de développement, dont il assure la présidence en exercice. Il s’agit des présidents Roch Marc Christian Kaboré, Ibrahim Boubacar Keita, Mahamadou Issoufou et Idriss Déby.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: situation inquiétante des patients atteints de maladies chroniques en temps de Covid-19


Au menu des entretiens, l’échange d’expériences dans la gestion de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques et sociales dans un espace confronté au terrorisme et à l’insécurité.

En plus de la Mauritanie, les pays du G5 Sahel sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad.

Dans le cadre de ces larges concertations sur la principale question géopolitique du moment, la pandémie du coronavirus (Covid-19), le président mauritanien s’est également entretenu avec ses homologues de Tunisie, Kaïs Saïed, et d’Algérie, Abdelmadjid Tebboune.

La Tunisie et l’Algérie sont des pays membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA) aux côtés de la Libye, du Maroc et de la Mauritanie.
Le 25/05/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya