Fermer

Vidéo. Mémorandum d'entente entre le Maroc et la Mauritanie sur l’emploi et l’insertion professionnelle

Mise à jour le 06/08/2021 à 15h18 Publié le 06/08/2021 à 14h29 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Politique
memorandum pour une convention entre le Maroc et la Mauritanie pour l'emploi
© Copyright : Seck

#Mauritanie : Les locaux de l’Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur à Nouakchott ont abrité hier jeudi 5 août 2021, la cérémonie de signature d’un mémorandum sur l’emploi et l’insertion professionnelle entre la Mauritanie et le Maroc.


Afin de développer l'emploi et l'insertion professionnelle dans chacun des deux pays, le Maroc et la Mauritanie comptent établir une convention dont le mémorandum a été paraphé hier jeudi 5 août 2021 par le ministre mauritanien de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Taleb ould Sid’Ahmed, et son homologue marocain en charge du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amekraz.
      
>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Mauritanie-Sénégal: plusieurs accords de coopération signés au terme de la visite de Macky Sall

L’objectif du mémorandum est de «développer la coopération et le partenariat entre les institutions chargées de l’emploi et de l’insertion professionnelle, essentiellement la formation des ressources humaines, l’amélioration des compétences, la coopération technique dans le domaine du leadership en matière d’affaires, de création des petites et moyennes entreprises (PME) au bénéfice des demandeurs d’emplois», explique un document remis à la presse.

Taleb ould Sid’Ahmed, ministre mauritanien de l’Emploi et de la Formation professionnelle, met l’accent sur «l’importance de la convention signée avec le gouvernement du Maroc, à travers l’Agence nationale pour l’emploi et les compétences (Anapec ndlr).

>>> LIRE AUSSI : Mauritanie: l'ambassadeur Chabar dresse les atouts du Maroc dans la coopération Sud-Sud post-Covid

Il rappelle l'existence d'un "partenariat commencé en 2010, qui a permis à Nouakchott  de bénéficier d’un échange dynamique en matière de politique d'emploi, de développement de systèmes d’informations en matière d’immigration". Selon lui, "plusieurs cadres mauritaniens ont bénéficié de ces échanges dans le domaine de l’emploi et de l’insertion professionnelle".

Le responsable gouvernemental mauritanien revient également sur les relations séculaires entre les deux pays et la fréquence des échanges dans tous les domaines.

Mohamed Amekraz, pour sa part, a évoqué les perspectives ouvertes grâce à la nouvelle convention, qui sera mise en œuvre à travers le programme de l’Anapec dépositaire d’une expertise avérée dans le domaine de la formation, de l’insertion et de la gestion des questions relatives à l’immigration.

 

Le 06/08/2021 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck