Fermer

Mauritanie: avis de tempête chez Mauritel, filiale de Maroc Télécom

Mise à jour le 25/11/2018 à 11h10 Publié le 25/11/2018 à 10h56 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
MAURITEL
© Copyright : DR

#Mauritanie : Avis de tempête sociale chez Mauritel, filiale mauritanienne de Maroc Télécom, dont les employés réclament une revalorisation du salaire de base et menacent d'aller en grève en cas de non satisfaction de leurs doléances.


Plusieurs signaux enregistrés cette semaine renvoient à un véritable avis de tempête sociale à «MAURITEL», filiale de  Maroc Télécom, et opérateur historique des télécommunications sur le marché mauritanien, notent de nombreux observateurs ce week-end.

Au premier rang de ces indices, un sit-in des employés devant les locaux de l’entreprise, organisé jeudi dernier. Ces travailleurs sont en colère pour plusieurs raisons et brandissent la menace d’aller en grève générale si la direction de l’entreprise persiste dans son attitude, qui consiste à ignorer toutes les promesses faites au cours des dernières années.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie: sanction pécuniaire de plus de 59 millions d'ouguiyas contre Mauritel

Les travailleurs de MAURITEL "réclament une hausse sur un salaire de base bloqué depuis plusieurs années, malgré de nombreuses promesses de révision. Ils se plaignent également de la marginalisation des cadres mauritaniens", explique une  source proche de la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM), une des trois centrales du pays.

Ainsi, le sit-in du jeudi 22 novembre 2018 "est tout juste une première étape. Celle-ci sera suivie d’une série d’actions graduelles jusqu’au niveau de grève générale, dans le cas où la direction de Mauritel resterait sourde aux doléances du personnel", explique un agent.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: les boycotteurs décidés à couler la filiale de Maroc Telecom

Le même employé estime que «la revalorisation salariale apparait aujourd’hui comme une nécessité pour améliorer les conditions de vie  des travailleurs de Mauritel et leur rendement dans un environnement de forte concurrence. Car, comparés aux agents des deux autres compagnies de téléphonie mobile sur le marché national, nous sommes moins bien traités».

Le 25/11/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya