Fermer

Mauritanie. Extraction aurifère: l'ultimatum des travailleurs de Tasiast, avant un appel à une grève illimitée

Publié le 20/08/2019 à 13h21 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
tasiast
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les travailleurs de Tasiast Mauritanie Limited (SA), filiale de la société aurifère canadienne Kinross, annoncent avoir déposé un préavis de grève illimitée. Ils lancent un ultimatum de 10 jours à la direction générale de la société, pour la satisfaction de leurs revendications.

Les salariés de Tasiast comptent manifester leur mécontentement en annonçant une grève illimitée. Le mouvement de grève «en conformité avec les dispositions de l’article 358 de la loi 017.2004, portant Code du Travail» sera déclenché faute de la satisfaction d’une série de revendications au cours des dix prochains jours.

Celles-ci portent sur "l’ouverture immédiate de négociations en vue de conclure une nouvelle convention collective d’établissement qui portent sur un certain nombre d'éléments".

Il s'agit, pour ces travailleurs, d'abord du "respect du principe de non-discrimination entre employés expatriés et nationaux en matière d’avantages". En effet, les expatriés bénéficient de bonus et les frais de scolarisation de leurs enfants sont pris en charge par la société.


LIRE AUSSI: Mauritanie: Tasiast renouvelle sa convention collective avec ses employés


Ces travailleurs réclament également le "respect des clauses d’un Procès-Verbal signé entre la direction de Tasiast et les délégués des travailleurs devant l’inspecteur du travail en date du 24 avril 2019".

De plus, ils veulent "le respect de la clause 28 du paragraphe 2 de la convention collective d’établissement de 2016 relative au paiement du bonus au titre du deuxième trimestre 2019".

Un préavis de grève, adressé au directeur général de la société d’extraction aurifère, a été signé par 10 délégués des employés de la filiale minière mauritanienne du groupe canadien Kinross.


LIRE AUSSI: Mauritanie: un investissement de 590 millions de dollars pour l'extension de la mine d'or de Tasiast


Par ailleurs, la correspondance déplore de la part de la direction de l’entreprise "une position figée par rapport aux doléances prioritaires citées dans la plate du 16 avril 2019, et réitéré à l’occasion de plusieurs rencontres. Une plate forme à laquelle les travailleurs tiennent fermement".

La déclaration accuse également la direction de la filiale de Kinross d’avoir "manqué de respect aux représentants du personnel" lors de la dernière rencontre qui s'est tenue entre les deux parties.

Tasiast Mauritanie Limited a été le théâtre de plusieurs remous sociaux au cours des dernières années.

Ces tensions trouvent leur cause dans un plan de réduction des charges, qui s’est traduit par des départs "volontaires" mais aussi par le licenciement de plus de 2.000 employés depuis fin 2013.
Le 20/08/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya