Fermer

Port de Dakar: 400 contrats de travail annulés

Mise à jour le 02/11/2017 à 12h59 Publié le 31/10/2017 à 16h51 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Port Autonome de Dakar

Port Autonome de Dakar

© Copyright : dr

#Sénégal : 400 employés du Port autonome de Dakar (PAD) pourraient perdre leur emploi, alors que l'ancien directeur général leur avait signé leur contrat de travail. Ils dénoncent la gestion du nouveau dirigeant, Aboubacar Sadikh Bèye.

Aboubacar Sadikh Bèye prend ses fonctions de nouveau directeur général du Port autonome de Dakar (PAD) dans la tourmente. Après la grève des transporteurs, ce sont 400 travailleurs menacés de renvoi qui sont mécontents. Ces employés se retrouvent en effet sans emploi alors que leurs contrats de travail avaient été signés par Cheikh Kanté, l'ex-DG du PAD, avant de partir.


LIRE AUSSI: Sénégal: limogé, le directeur du port recrute 400 nouveaux employés avant de partir

«On ne peut pas concevoir que la signature du Dr Cheikh Kanté soit valable pour certains et invalide pour d’autres, c’est incohérent. Il est inconcevable que le nouveau directeur invalide ces contrats. Nous interpellons le président Macky Sall car nous avons toujours été avec lui. Nous sommes ses militants de la première heure», préviennent-ils.



LIRE AUSSI : Sénégal: des "grigris" chassent le nouveau DG du port de Dakar de son bureau

Le Port, chasse gardée des responsables de l’APR

Ces travailleurs, en majorité originaire de Fatick, le fief du président Macky Sall et de Cheikh Kanté, vont plus loin. Selon eux, les protégés de certains hauts responsables de l’État et de l’Alliance pour la République (APR) de Macky Sall, n'ont pas été inquiétés.

Ils dénoncent le fait que les épouses du ministre du Renouveau urbain et du ministre de l’Intérieur restent en poste alors que leur contrat est suspendu. Tout comme le ministre des Affaire étrangères et l'ex-Premier ministre, Aminata Touré, ont discrètement introduit leurs fils dans l’effectif du port.

Les proches de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, et d’Ousmane Tanor Dieng, président du Haut conseil de collectivités territoriales (HCCT), ont également été recrutés par contrat, révèlent les travailleurs. Idem pour le député Farba Ngom, griot attitré de Macky Sall, qui bénéficie de 100 postes au profit des jeunes du département de Matam. Pour sa part, «la première dame, Marième Faye Sall, dispose d’un quota d’emplois au Port autonome de Dakar», dénoncent-t-ils encore.

Le favoritisme du nouveau DG du port de Dakar


Ces 400 ex-employés du Port, dont 388 ont bénéficié de CDI signés par Cheikh Kanté et 28 de CDD, ont entamé un bras de fer avec la nouvelle direction. «Nous, travailleurs du Port de Dakar, ne pouvons plus rester muets face aux décisions arbitraires prises par le nouveau directeur général remettant en cause les contrats que l’autorité compétente avait déjà signés», a relevé leur porte-parole.

«Si d’ici là, la situation n’est pas réglée, que le président Sall sache qu’il n’y aura plus de manifestation de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) à Fatick. Nous les déclarerons personae non gratae », ont-ils menacé.
Le 31/10/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé