Fermer

Sénégal-Mauritanie: accord de pêche, Dakar se plie à la volonté de Nouakchott

Mise à jour le 05/07/2018 à 13h17 Publié le 05/07/2018 à 13h15 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Accords de pêche Sénégal Mauritanie

Accords de pêche Sénégal Mauritanie

© Copyright : dr

#Sénégal : Nouakchott accorde 400 licences aux pêcheurs sénégalais et leur fixe un quota annuel de 50.000 tonnes de poissons. L'accord prévoit que toutes leurs prises soient débarquées sur le territoire mauritanien avant d’être acheminées vers le Sénégal. Voici pourquoi.

Le nouveau protocole d’accord de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie a été signé le lundi 2 juillet 2018 par le ministre sénégalais de la Pêche et son homologue mauritanien, en marge du 31e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine.

Il autorise aux pêcheurs sénégalais la capture de 50.000 milles tonnes de poissons par an dans les eaux mauritaniennes. Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Gueye, qui présidait une rencontre avec les acteurs de la pêche à Saint-Louis en a fait l’annonce.

«La Mauritanie va accorder 400 licences aux pêcheurs sénégalais», a-t-il affirmé, avant de venir en détail sur cet accord de pêche.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: un protocole intérimaire au profit des pêcheurs de Saint-Louis


«Chaque pêcheur sénégalais titulaire d’une licence de pêche mauritanienne devra payer 10 euros par tonne en plus des 5 euros que l’Etat du Sénégal s’est engagé à supporter pour les soutenir», a-t-il précisé.

Cet accord prend effet à partir de la signature. Toutefois, les pêcheurs devront observer une période transitoire d’un an en débarquant  leurs captures à Mboyo, un village mauritanien, situé à 2,5 kilomètres de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal.

Les autorités mauritaniennes ont prévu de construire un port de débarquement parce que, selon les termes de l’accord, tout le poisson pêché par les Sénégalais devra être déchargé en Mauritanie. Cela permettra aux deux pays de contrôler la quantité et la qualité des 50.000 tonnes de poissons autorisées.


LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal-Mauritanie: Ould Abdel Aziz veut la tête d'Ewlad Lblad contre l'accord de pêche


Par ailleurs, le ministre a invité les pêcheurs sénégalais à respecter «l’esprit de cette transition». 

A noter que cet accord entre les deux pays fait suite à de longues négociations entre le ministre sénégalais de la Pêche et son homologue mauritanien. En effet, depuis l’expiration du précédent accord, les pêcheurs sénégalais étaient confrontés aux pires difficultés pour renouveler leur licence de pêche en Mauritanie.

A plusieurs reprises, les gardes-côtes mauritaniens avaient ouvert le feu sur des embarcations, occasionnant des pertes en vies humaines chez des Sénégalais. Il a fallu la visite du président Macky Sall auprès de Mohamed Ould Abdel Aziz, son homologue mauritanien, pour qu’on parvienne à une accalmie.

Le 05/07/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé