Fermer

Mauritanie-Sénégal: arrestations de 2 Algériens combattants de Daech à Rosso Sénégal

Mise à jour le 09/10/2017 à 16h38 Publié le 09/10/2017 à 16h35 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Daech
© Copyright : DR

#Sénégal : La police sénégalaise des frontières a arrêté, il y a quelques jours, 2 ressortissants algériens, présumés combattants de la nébuleuse terroriste Daech. L'information a été rendue publique ce lundi par la presse sénégalaise, qui relate les premiers éléments de l'enquête.

La police sénégalaise du poste-frontalier (avec la Mauritanie) de Rosso-Sénégal (350 kilomètres au nord de Dakar), a arrêté il y a quelques jours 2 individus de nationalité algérienne, soupçonnés d’être des combattants de l’Etat Islamique (EI), mouvement terroriste connu sous l’appellation Daech, rapporte lundi le site d’informations en ligne sénégalaise «Dakar Actu».

Sur l’identité des personnes appréhendées, la même source avance des initiales "BMA et BM, qui séjournaient au Sénégal depuis la première quinzaine du mois de septembre".

Selon la source, "les 2 hommes, après un bref passage, ont quitté notre pays pour la Mauritanie en empruntant des postes non officiels de contrôle. Suivant de près l’affaire, Dakar est informée de leur retour imminent au Sénégal. C’est au poste frontalier de Rosso qu’ils seront appréhendés".


LIRE AUSSI : Terrorisme-Sahel: Nusrat Al Islam Wal Muslimin dresse la liste des pays "ennemis"


Par ailleurs, l'enquête des limiers sénégalais semble avancer. En effet, "l’exploitation d’une carte mémoire qu’ils détenaient et de leur téléphone a révélé des images, documents et vidéos compromettants", révèle la source. 

Du coup, "au terme d’une enquête préliminaire menée par la Direction des investigations criminelles (DIC), les 2 présumés terroristes ont été déférés devant le parquet du Tribunal de Dakar et admis à la prison de Rebeus", ajoute Dakar Actu citant le quotidien "l’Observateur".


LIRE AUSSI : Sénégal. Simulation: le «Terrou-bi Hôtel» pris d’assaut par des terroristes


Poursuivant sur sa lancée, le même organe ajoute: "ce joli coup de filet est la preuve que la lutte contre le terrorisme fait ses preuves au Sénégal".

Encore à l’abri du monstre, après des attentats enregistrés dans la quasi-totalité des pays voisins, le Sénégal est présenté comme une cible prioritaire des groupuscules djihadistes opérant dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Plusieurs membres présumés de la nébuleuse terroriste ont été arrêtés à Dakar au cours des dernières années.

                  
Le 09/10/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi