Fermer

Sénégal-Mauritanie: arrestation à la frontière d'un présumé terroriste avec des explosifs

Mise à jour le 22/10/2017 à 17h44 Publié le 22/10/2017 à 17h40 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Terrorisme
© Copyright : DR

#Sénégal : La police sénégalaise des frontières de la ville de Rosso, à la frontière avec la Mauritanie, a arrêté vendredi un présumé terroriste porteur d'explosifs, selon une nouvelle rapportée samedi par la presse locale. Il s'agit de la troisième personne soupçonnée de terrorisme qui se fait arrêter.

La police sénégalaise  des frontières de la ville de Rosso (Nord-proche de la Mauritanie) a arrêté vendredi,  un présumé terroriste armé d’explosifs, selon une nouvelle rapportée samedi par le quotidien «Les Echos», citant la Radio Futur Médias (RFM).

Cet individu «est actuellement interrogé par les limiers de la police judiciaire. Il était recherché depuis quelques jours par les forces de sécurité. Ce terroriste présumé est revenu au Sénégal après un passage en Syrie, pays en proie à la guerre depuis plusieurs années, ou il se serait entraîné pour des activités terroristes».

C’est la deuxième fois en quelques semaines,  que la presse dakaroise fait état de l’arrestation de présumés terroristes par la police des frontières à Rosso, véritable ville carrefour entre le Sénégal et la Mauritanie.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: arrestations de 2 Algériens combattants de Daech à Rosso Sénégal

Mais au-delà de ce constat général, l’annonce  de la mise sous les verrous d’un autre individu soupçonné d’activités terroristes, ce samedi 22 octobre 2017,  intervient quelques heures après une alerte de la représentation diplomatique us à Dakar, mettant en garde contre « une menace sérieuse et crédible » d’un attentat  terroriste dans un hôtel de  la grande métropole  situé en bordure de mer.

Un avertissement qui provoque une alerte maximale des forces de sécurité dans les quartiers les plus stratégiques de la capitale sénégalaise, alors que les établissements hôteliers de la ville  se barricadent.


LIRE AUSSI: Sénégal: un projet terroriste déjoué de justesse à Dakar

Plusieurs  capitales des pays du Sahel et  d’Afrique de l’Ouest ont été le théâtre de violents attentats terroristes attribués à des extrémistes islamistes au cours des 2 dernières années.

De  l’avis de nombreux observateurs, Dakar serait aujourd’hui « une cible symbolique prioritaire » pour ces mouvements djihadistes, dont plusieurs dizaines de présumés membres sont  actuellement détenus dans les prisons sénégalaises.
  
Le 22/10/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya