Fermer

Sénégal. Autoroutes: vers la création d'une société de gestion nationale

Mise à jour le 19/09/2018 à 10h46 Publié le 19/09/2018 à 10h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Autoroute à péage
© Copyright : DR

#Sénégal : Les autoroutes nouvellement créées au Sénégal seront gérées par les Sénégalais eux-mêmes. Le Président Macky Sall va créer une société 100% sénégalaise pour diminuer le cout du péage au niveau des autoroutes.

En dehors de l’autoroute Dakar-Diamniadio dont la gestion a été confiée à la société française Eiffage pour une période de 30 ans, les autoroutes nouvellement construites dans le pays seront gérées par les Sénégalais eux-mêmes. Une nouvelle société dénommée La Sénégalaise de Autoroute, en charge de gérer les autoroutes, sera bientôt mise en place par le gouvernement. L’annonce a été faite par le Premier ministre, Mahamad Boun Abdallah Dionne dans son entretien au magazine Intelligence paru en septembre.

L’Etat du Sénégal aura visiblement beaucoup appris de son compagnonnage avec le groupe français Eiffage sur le tronçon Dakar-AIBD. Pour apporter une solution au péage de l’autoroute, aux tarifs jugés exhorbitants par les sénégalais, le président Macky Sall va mettre sur pied cette société de gestion. Cette nouvelle société ouverte à l’actionnariat populaire, sera en charge de gérer les nouvelles autoroutes.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: les tarifs sur l’autoroute à péage baisseront d’ici fin juillet

«Ces nouvelles infrastructures appartiennent à 100% à l'État sénégalais, c'est-à-dire au peuple sénégalais, signale le chef du gouvernement. Il s'agit d'un patrimoine comme il en est pour Air Sénégal aujourd'hui», a dit Mahamad Boune Abdallah Dionne. 

Selon lui, «les infrastructures concernées sont les autoroutes AIBD-Mbour, AIBD-Thiès, Ila Touba, la Côtière qui va de Dakar à Saint-louis et Mbour-Fatick-Kaolack. A noter que toutes ces infrastructures sont actuellement en chantier. D’ailleurs l’ouverture de la circulation sur  l’autoroute Ila Touba qui reliera la ville de Thiès à la ville sainte de Touba est prévue avant le Grand Magal de Touba qui aura lieu entre le 26 et 27 octobre 2018. Quand aux travaux de l’autoroute Mbour-Kaolack qui est un prolongement du tronçon Diamniadio-Mbour jusqu’au village de Keur Balla Lô, dans la commune de Malicounda, ils ont été lancés en juillet dernier.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: les tarifs sur l’autoroute à péage vont enfin baisser

Revenant sur le mode de financement de ces infrastructures, M. Dionne précise que, «l'État a pris ses propres ressources pour y adjoindre des fonds étrangers sous forme de prêts avec des conditions concessionnelles».

«En ce qui concerne les tarifs d'usage pour ces infrastructures publiques, ils seront fixés par nous-mêmes, parce que les infrastructures nous appartiennent à tous. Nous n'aurons pas besoin de négocier avec qui que ce soit», s’est réjoui le Premier ministre sénégalais.
Le 19/09/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé