Fermer

Sénégal: Bruno Diatta, l'homme qui murmurait à l'oreille de tous les chefs d’Etat sénégalais, est décédé

Mise à jour le 23/09/2018 à 09h33 Publié le 22/09/2018 à 14h41 Par Kofi Gabriel

#Politique
Bruno diatta

Bruno Diatta, chef du protocole devant le président Macky Sall.

© Copyright : DR

#Sénégal : Il a été, depuis 40 ans, le chef du protocole de la présidence sénégalaise. Décédé jeudi dernier, Bruno Diatta a accompagné tous les chefs d’Etat du Sénégal depuis Senghor. Il est mort en accomplissant sa dernière mission. C'est une figure importante de l’histoire du Sénégal qui s'en va.

C’est certainement l’homme qui connaît certainement le plus le palais présidentiel sénégalais, pour y avoir accompagné tous les présidents que le Sénégal a connu depuis son indépendance.

Bruno Diatta, le visage le plus célèbre du palais sénégalais, qui a accompagné les présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall en tant que chef du protocole de la présidence, est décédé ce jeudi 21 septembre à Dakar. 

Agé de 69 ans, il est décédé en accomplissant sa dernière mission. Il devait en effet accompagner le président sénégalais Macky Sall qui devait se rendre au Mali pour assister à l’investiture du président malien, Ibrahim Boubacar Keita. Foudroyé par un malaise, Bruno Diatta a rendu l’âme malgré une intervention rapide du service médical.


LIRE AUSSI: Sénégal. Djibo Leyti Ka s'en est allé, 42 ans d'histoire politique avec lui


Le président du Sénégal, qui se trouvait dans l’avion prêt à décoller, a immédiatement annulé son voyage. «J'ai appris avec tristesse la disparition du Ministre Bruno Diatta, figure emblématique de la République du Sénégal Indépendant. Il aura porté jusqu'au bout la culture d'Etat en témoin d'une bonne partie de l'Histoire de notre jeune Nation», a écrit Macky Sall sur son compte Twitter.

C’est en 1979 que le premier président du Sénégal, Leopold Sedar Senghor, le nomme chef du protocole de la république. Il est resté à ce poste jusqu’à sa mort, malgré les changements qu'a connu le palais présidentiel. Un hommage national sera réservé à cet homme qui a consacré presque toute sa vie au palais présidentiel de Dakar. 
Le 22/09/2018 Par Kofi Gabriel

à lire aussi