Fermer

Sénégal: le frère du président démissionne du poste stratégique qu’il occupait au sein de l'administration

Mise à jour le 25/06/2019 à 11h19 Publié le 25/06/2019 à 11h17 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Aliou Sall, frère du President sénégalais

Aliou Sall, frère du President sénégalais

© Copyright : DR

#Sénégal : Aliou Sall, cité dans une affaire présumée de corruption dans la cession de deux blocs pétroliers sénégalais, vient de rendre sa démission de la direction générale de la Caisse de dépôt et de consignation (CDC). Le frère du président Macky Sall conserve toutefois son poste de maire.

Les manifestions organisées par la plateforme Aar li nu bokk, qui regroupe les partis de l'opposition, la société civile sénégalaise et des mouvements citoyens comme Y en a marre, pour réclamer la lumière sur la gestion du pétrole sénégalais, ont eu raison d’Aliou Sall, frère de président Macky Sall.

Malgré les manifestations de ses partisans à la commune de Guédiawaye, Aliou Sall, jusque là directeur général de la Caisse de Dépôts et de Consignation (CDC), a démissionné de la tête de cette institution, ce lundi 24 juin 2019. Il n’a toutefois pas jugé opportun de quitter la mairie de la commune de Guédiawaye, qu’il dirige depuis les élections locales de juin 2014.


LIRE AUSSI: Vidéos. Sénégal: impressionnante manifestation contre la corruption dans le pétrole


C'est très solennellement que le maire de la Commune de Guédiawaye et ancien directeur général de la CDC a juré, la main sur le Coran, qu’il n’avait jamais reçu  le moindre penny de la société Pétro Tim, pourtant citée par la BBC, chaîne britannique d'informations, dans une affaire de corruption présumée dans la vente des blocs pétroliers de Saint-Louis offshore et de Cayar offshore.

Dans ce reportage, intitulé «Scandale à 10 milliards de dollars», Aliou Sall est nommément cité comme principal intermédiaire de la société PetroTim dans l’attribution des droits d’exploitation de ces deux blocs pétroliers.

Toutefois cette démission n’a semble-t-il pas calmé la détermination de la plateforme Aar li nu bokk, qui est plus que jamais décidée à voir éclater la vérité dans ce scandale sur l'attribution de l'exploitation du pétrole sénégalais, dans lequel Aliou Sall aurait joué un rôle-clé.




LIRE AUSSI: Sénégal: en pleine polémique, Franck Timis se débarrasse de ce qui lui restait du pétrole sénégélais


Dans un communiqué, suite à cette démission du frère du chef de l'Etat, les membres de la plateforme Aar li nu bokk indique avoir pris «acte [de cette décsion de démission, Ndlr] mais tient à rappeler à tous les citoyennes et citoyens du Sénégal qu'un tel acte n'entame en rien ni sa détermination, ni sa mobilisation, encore moins ses exigences pour un traitement diligent et transparent de ce dossier devant les organes judiciaires nationaux et internationaux», 

Aar li nu bokk a donc décidé de maintenir sa pression et exige que tous les protagonistes dans le rapport de l’Inspection générale d’Etat soient «livrés à la justice» et que ce rapport soit «déclassifié, ainsi que dans le reportage de BBC ou dans tout autre document lié à ce scandale».

«La renégociation dans les meilleurs délais, et dans des conditions de transparence totale, tous les contrats léonins négociés et signés sur le dos du peuple sénégalais», est également l'une des exigences de Aar li nu bokk, qui demande que tous les Sénégalais se mobilisent pour la manifestation de la vérité.
Le 25/06/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé