Fermer

Sénégal. Scandale pétrogaz: British Petroleum confirme les informations de la BBC

Mise à jour le 30/06/2019 à 00h44 Publié le 29/06/2019 à 17h39 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Aliou Sall, frère du President sénégalais

Aliou Sall, frère du President sénégalais

© Copyright : DR

#Sénégal : British Petroleum confirme l’achat de 30% de part des blocs pétroliers sénégalais de Saint Louis offshore et de Cayar offshore que détenait Frank Timis. La firme britannique BP aurait aussi versé des royalties à Franck Timis en plus des 250 millions de dollars dont parle la chaîne anglaise BBC.

Le scandale dans le pétrole sénégalais révélé par la chaine anglaise BBC qui a contraint Aliou Sall, frère du président Macky Sall à démissionner de la tête de la Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC), n’a pas encore livré tous ses secrets.

Dans sa sortie du mercredi 26 juin 2019, La Lettre du Continent, révèle que le président «Macky Sall a discrètement échangé avec British Petroleum (BP). C’était, selon le journal panafricaniste, pour en savoir plus à propos des informations données par la BBC et qui impliquent son frère. Les émissaires de la firme anglaise, Mamadou Fall Kane et Ousmane Ndiaye, ont alors levé le voile sur cette affaire qui secoue le Sénégal.


LIRE AUSSI: Vidéos. Sénégal: impressionnante manifestation contre la corruption dans le pétrole


«BP a bien confirmé que le rachat des 30% détenus par Frank Timis sur les deux permis comportait une rémunération fixe de 250 millions de dollars», soit près de 140 milliards de F Cfa, lit-on dans le magazine panafricaniste.

Il précise également que les royalties que devra verser BP à Frank Timis sur une période de 40 ans, se situent entre 9 et 12 milliards de dollars. Ces royalties, ajoutent les envoyés de BP, seront fixés en fonction des prix du pétrole.

A noter qu’au cours des négociations, le sulfureux homme d’affaire austro-roumain avait demandé plus de 10 milliards de dollars de royalties, ce qu’avaient refusé les dirigeants de BP qui ont estimé cette somme abusive.


LIRE AUSSI: Sénégal: le frère du président démissionne du poste stratégique qu’il occupait au sein de l'administration


«Après avoir tenté de vendre ses parts à Exxon Mobil, Frank Timis a en effet tenté d'exercer une pression maximale sur BP au début de l'année 2017. Ses demandes ont été rejetées par le major britannique», révèle «La Lettre du Continent», qui a aussi précisé que la BBC a puisé ses informations des documents internes de l'ex-société de gestion de fortune suisse de Frank Timis, Caldwell/Parteners.
Le 29/06/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé