Fermer

Sénégal: polémique autour de l'avion de commandement

Mise à jour le 14/11/2019 à 16h37 Publié le 14/11/2019 à 16h33 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
L'avion présidentiel de Macky Sall

L'avion présidentiel de Macky Sall

© Copyright : DR

#Sénégal : Après sa participation au sommet extraordinaire des présidents et chefs de gouvernements des pays membres de la CEDEAO, le président Macky Sall est rentré à Dakar à bord de l'avion de commandement de Mahamadou Issoufou. La polémique enfle autour de son Boieng en révision depuis septembre.


Les réactions se multiplient après la sortie hasardeuse du ministre Seydou Gueye, à propos de l’avion de commandement du président Macky Sall qui met du temps à être de nouveau opérationnel.

Le porte-parole de la présidence de la République a tenté de justifier le retard dans la révision de l’appareil par son âge.

«La pointe Sarène (nom de l'avion présidentiel sénégalais, Ndlr) a aujourd’hui 19 ou 20 ans», a-t-il soutenu sur le site d'information Seneweb. En insistant sur l’âge de l’appareil, Seydou Guèye est, semble-t-il, en train de préparer l’opinion sénégalaise à l'éventuel achat d’un nouvel avion présidentiel. Mais son avis sur l'âge de l'appareil n’est pas partagé par les professionnels de l’aéronautique qui soutiennent qu’un avion peut être beaucoup plus vieux et continuer à être en excellent état».


>>>LIRE AUSSI: Gabon: où est passé l’avion présidentiel?

Selon Al Hassan Hann, expert en aéronautique interrogé par Seneweb, «l’âge d'un avion ne se calcule pas en termes d'années». Il rappelle au passage que l’ancien avion présidentiel, «la Pointe de Sangomar» avait été utilisé par les présidents Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade.

Les 20 ans d’âge de «la Pointe Sarène», que le ministre-porte-parole de la présidence tente de faire avaler aux Sénégalais, ne sont donc pas des raisons valables pour réformer l’appareil.

D’autant plus que l’on sait que le président Léopold Sédar Senghor a dirigé le Sénégal pendant 21 ans (de 1960 à 1981) avant de passer la main à Abdou Diouf qui lui est resté pendant 19 ans, de 1981 à 2000, avant de quitter la magistrature suprême au profit d’Abdoulaye Wade qui y a mis 12 ans, de 2000 à 2012,. Le cumul de ces trois règnes donne ainsi 52 ans, ce qui se rapproche plus des propos de l’expert, Al Hassan Hann, que de ceux tenus par Seydou Gueye, le ministre-porte-parole de Macky Sall.


>>>LIRE AUSSI: Air Algérie: l’Etat va décaisser 2 milliards de dollars pour acquérir 6 avions

En 2010, l’Etat du Sénégal avait racheté l’avion de Nicolas Sakozy, un A319 CJ moyen courrier, entré en service en 2002,  à 32 millions d’euros, soit un peu plus de 21 milliards de francs CFA. L’information avait été donnée par l’Elysée. L’appareil avait été par la suite été acheminé à Bordeaux en France pour y être réaménagé. Cette remise en état avait coûté 18 milliards de francs Cfa.

Selon aussi une bonne partie des Sénégalais qui ont réagi sur les réseaux sociaux après les propos du chargé de communication de la présidence, «les priorités sont ailleurs que dans l’achat éventuel d’un nouvel avion présidentiel qui coûterait 39 milliards de francs CFA au contribuable».

Le 14/11/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé