Fermer

Sénégal: Macky Sall inaugure le plus grand parc éolien d’Afrique de l’Ouest

Mise à jour le 25/02/2020 à 14h45 Publié le 25/02/2020 à 14h44 Par Kofi Gabriel

#Politique
Parc éolien
© Copyright : DR

#Sénégal : Le président Macky Sall a inauguré la centrale éolienne de Taïba Ndiaye, situé à une centaine de kilomètre de Dakar, dans la région de Thiès. A terme, ce parc devrait fournir 158,7 MW additionnel au réseau d’électricité du Sénégal, qui opte pour les énergies renouvelables.

Macky Sall a procédé hier, lundi 24 février, à l’inauguration du parc éolien de Taïba Ndiaye, le plus grand éolien d’Afrique de l’Ouest.  Le président sénégalais a officiellement inauguré la première phase de ce parc, qui porte sur 16 turbines éoliennes, d’une capacité de production chacune pouvant atteindre 3,45 MW.

Plus de 50 MW d'énergie sont fournis au réseau de distribution de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec).

Le seconde et la dernière phase de cette centrale seront livrées respectivement en avril et juin prochain, avec la réception d’un total de 30 autres turbines.


LIRE AUSSI: Sénégal: réception des premières turbines de la plus grande centrale éolienne d'Afrique de l'ouest


Après la réalisation de ces deux dernières phases, la centrale éolienne de Taïba Ndiaye aura une capacité cumulative de 158,7 MW. Il augmentera la capacité de production d’électricité du Sénégal de 15% et fournira de l’électricité à plus de 2 millions de personnes.

Ce parc représente à lui seul plus de la moitié de la production d’électricité du Sénégal issues des énergies renouvelables, et permettra d’éviter un rejet de 300.000 tonnes de CO2 par an.

Le parc éolien de Taiba Ndiaye doit disposer à terme de 46 turbines éoliennes qui s’élèvent à une hauteur de plus de 180 mètres, grâce à une tour en acier tubulaire de 117 mètres et des pales d'une longueur de 62 mètres, offrant une surface de balayage de 12.469 mètres carrés, permettant aux éoliennes de maximiser la quantité d’électricité produite.


LIRE AUSSI: Siemens construit une usine de fabrication de pales d'éoliennes à Tanger


Construit par la société Lekela, filiale de Mainstream Renewable Power, ce parc a nécessité un investissement de 200 milliards de francs CFA, soit 342 millions d’euros. La société Lekela et la Senelec ont signé en 2013 un contrat d’achat d’énergie sur une période de 22 ans.

Cette centrale éolienne, la première dans le pays, vient s’ajouter aux 8 petites centrales solaires déjà en exploitation. Des investissements qui placent le Sénégal en bonne place dans sa transition vers un mix énergétique propre.

«Le Sénégal émergent, c’est le Sénégal qui carbure, poussé dans son élan par un mix énergétique,…», a souligné le président sanagélais. 


LIRE AUSSI: Sénégal: Macky Sall inaugure une nouvelle centrale solaire


A la fin du premier semestre 2020, suite à la livraison totale du parc de Taiba Ndiaye, les énergies renouvelables vont représenter 30% du mix énergétique du Sénégal.

Par ailleurs, comme l’a souligné le président Macky Sall, suite à la découverte du gaz naturel à la frontière maritime mauritano-sénégalaise, le Sénégal va produire de l’électricité à partir du gaz dès 2022, «ce qui devra permettre à notre pays d’être l’un des rares à utiliser de l’énergie propre à plus de 90%».

Le 25/02/2020 Par Kofi Gabriel