Fermer

Sénégal: Présidence, Parlement, Intérieur… le Covid-19 touche toutes les institutions du pays

Mise à jour le 25/06/2020 à 18h59 Publié le 25/06/2020 à 17h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
MAcky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall.

© Copyright : DR

#Sénégal : Le Sénégal a vécu une journée folle ce mercredi 24 juin avec l’annonce de la mise en quarantaine du président Macky Sall, en contact avec une personne infectée par le Covid-19. Une députée a annoncé sa contamination et le ministre de l’Intérieur le décès de son assistant.


Hier mercredi 24 juin est une journée bien particulière pour le gouvernement, avec une série de mauvaises nouvelles touchant le personnel de la présidence, du ministère de l'Intérieur et même l'Assemblée nationale.

L’information concernant la mise en quarantaine du chef de l'Etat est parvenue à la presse tard dans la soirée. Un communiqué de la présidence de la République apprenait à l’opinion que Macky Sall, qui a été en contact avec une personne infectée au Covid-19, venait de faire le test qui s’est révélé négatif, mais devait respecter un délai de 14 jours d’isolement pour être fixé sur son sort.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: le président Macky Sall en quarantaine après un contact avec un malade du Covid-19

«Son Excellence le président Macky Sall, ayant été́ en contact avec une personne qui s’est révélée positive au Covid-19, a subi un test revenu négatif. Toutefois, suivant les recommandations médicales en la matière, le président Sall s’est mis en quarantaine pour une durée de deux semaines à compter de ce mercredi 24 juin 2020», peut-on lire dans le communiqué signé par le Porte-parole de la présidence, le ministre Seydou Gueye.

Selon des sources du journal L’Observateur, c'est après la réunion du Conseil des ministres que le chef de l'État a appris qu'il a été en contact avec un cas positif au Covid-19.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Covid-19: les médecins menacent de mettre un terme aux tests

Sa première réaction: "Je veux être testé", a-t-il dit à ses proches collaborateurs. La crainte a envahi le Palais, mais fort heureusement, les résultats sont revenus négatifs. Sa mise en quarantaine prend fin le 8 juillet prochain.

Un peu avant l’annonce concernant Macky Sall, c’est le ministre de l’Intérieur, lui aussi en quarantaine, qui annonçait le décès de son secrétaire particulier, l’adjudant Major Moussa Diop, emporté par le Covid-19 seulement quelques heures après son père.

«C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le rappel à Dieu de mon assistant, le Major Moussa Diop, quelques heures après le décès de son père, survenu ce même jour", a déclaré Aly Ngouille Ndiaye, dans son communiqué.


>>>LIRE AUSSI: Diapo. L’aide médicale marocaine de soutien au Sénégal, dans sa lutte contre le Covid-19, est arrivée à Dakar

Le long hommage qui a suivi montre à quel point le ministre a été touché par cette perte soudaine. "Mon cabinet vient ainsi de perdre un homme d’une grande rigueur professionnelle. Un homme courtois et très respectueux. Le Major Moussa Diop était un collaborateur très distingué par le sérieux avec lequel il faisait son travail. Il était à son poste aux premières heures de la matinée et ne quittait son bureau que tard dans la soirée, après mon départ. J’ai perdu un très bon collaborateur, un homme dévoué pour son travail. Un fervent musulman", a-t-il.

A l’heure actuelle, toutes les institutions du pays sont touchées par la maladie. Yeya Diallo, une députée de la majorité, connue pour son engagement dans la lutte contre le Covid-19 a elle aussi reçu la visite du virus. « Je rends grâce à Dieu et j'exhorte davantage les Sénégalais et les Sénégalaises à plus de vigilance et à poursuivre ce combat contre ce virus en adoptant au maximum les gestes barrières ».
Le 25/06/2020 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé