Fermer

Sénégal: la nouvelle plaque tournante du trafic international de drogue

Mise à jour le 13/11/2019 à 15h17 Publié le 13/11/2019 à 15h15 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Trafic de drogue

Trafic de drogue

© Copyright : dr

#Sénégal : La douane sénégalaise a mis la main sur 1.400 kilos de chanvre indien en provenance du Mali. Les convoyeurs de cette substance illicite ont cependant pu filer entre les mains des soldats de l’économie.

La douane sénégalaise multiplie les saisies record de drogue au niveau des frontières maritimes et terrestres. En l'espace de 10 jours, elle a saisi 1.400 kilogrammes de chanvre indien en provenance du Mali et 700 kilogrammes de cocaïne pure que tentaient d’introduire dans le pays les trafiquants par la voie maritime. Malgré la vigilance des soldats de l’économie, cette situation devient préoccupante au Sénégal

La saisie de 1.400 kilos de chanvre indien, qui a eu lieu le samedi 9 novembre, a été opérée par les hommes en service à la brigade commerciale des douanes de Massala, dans la région de Kédougou (frontière avec le Mali). Les trafiquants voulaient profiter de la célébration de la nuit du Maouloud, fêtant l'anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL), pour introduire la marchandise illicite au Sénégal.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: nouvelle saisie record de cocaïne d'une valeur de 150 millions d'euros

Mais c’était sans compter sur la vigilance des douaniers. Aux alentours de 20 heures, ces derniers ont arrêté un véhicule, un semi-remorque, en provenance du Mali. Après vérification, ils ont trouvé à bord du chanvre indien de type Brown, très apprécié par les consommateurs. Sentant le coup de filet arriver, les convoyeurs de cette drogue ont vite fait de prendre la poudre d’escampette, abandonnant ainsi le véhicule et son chargement illicite.

Cette cargaison est la énième retrouvée par les douaniers sénégalais qui ont multiplié, cette année, les saisies record.

Le 31 octobre dernier, la marine sénégalaise et la Guardia civil espagnole avaient mis la main, en haute mer, sur 700 kilogrammes de cocaïne. Ils ont ainsi arrêté Amadou Mboup, un Français d’origine sénégalaise et ses complices, Laghmouri Saïd, franco-marocains résidant à Levallois en France, Fayçal Boutbour, Marocain né à Agadir, Sean Robert Chapman, Ecossais, et John Silos de nationalité sud-américaine.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal. Cocaïne: nouvelle saisie d'une valeur de 3 milliards de Fcfa au port de Dakar

En juillet 2019, les douaniers sénégalais avaient aussi saisi, au Port de Dakar, 800 puis 238 kilos de cocaïne, dans l’intervalle d’une semaine. La marchandise illicite était dissimulée dans les coffres d'une quinzaine de voitures importées neuves, de marque Renault. Les 15 véhicules, parmi un lot de 24, avaient étaient embaqués au port brésilien de Paranagua et étaient destinés à la Hollande.

Cette prise d’assaut du Sénégal par les trafiquants de drogue, d’origines diverses, inquiète les observateurs craignent ainsi de voir le pays transformé en plaque tournante du trafic international de cette substance illicite.

Le 13/11/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé