Fermer

Sénégal. Ballon d'or: les supporters de Sadio Mané ne décolèrent pas

Mise à jour le 04/12/2019 à 11h35 Publié le 04/12/2019 à 11h33 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sports
Sadio Mane

Sadio Mane

© Copyright : DR

#Sénégal : Sadio Mané, le joueur sénégalais de FC Liverpool arrive 4e au classement du Ballon d’Or 2019. Il est devancé dans le quatuor de tête par l’argentin, Lionel Messi, le Nerlandais, Virgil Van Dijk et le Portugais Cristiano Ronaldo. Au pays de la Teranga c'est l'incompréhension et la colère.


Une pluie de réactions qui dénoncent toutes le manque «d’objectivité»,  est tombée après la remise du trophée Ballon d’Or mondial 2019 et la 4ème place obtenue par le joueur sénégalais, Sadio Mané. L'enfant de Bambali (son village natal) n’a, aux yeux des votants, pas fait le poids devant Lionel Messi du FC Barcelone, Virgil Van Dijk, son coéquipier en club et Cristiano Ronaldo du Juventus de Turin qui lui ont ravi la vedette sur les 3 marches du podium.

Et cela, malgré son classement dans les meilleurs buteurs du championnat anglais 2018-2019, son trophée de ligue des champions européens obtenu avec son club de Liverpool FC, sa place de vice-champion d’Afrique lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, et la Super Coupe d’Europe.


>>>LIRE AUSSI: CAN 2019: ce que pense le "Roi Pelé" de Djamel Belmadi, Aliou Cissé et Sadio Mané

Le choix porté sur ces trois joueurs a fait naître un sentiment de déception chez les observateurs et consultants du football sénégalais qui suivent les grands championnats européens.

Il faut dire, néanmoins, que ses supporters doivent d'abord s'en prendre au votant africains. Sadio Mané aurait pu obtenir une bien meilleure place si les 54 représentants du continent siégeant dans le jury avaient voté pour lui.

Sur les 49 pays d’Afrique qui devaient voter, seuls 12  (Algérie, Bénin, Burkina Faso, Djibouti, Gambie, Guinée, Gabon, Niger, RD Congo, Zimbabwé, République de Centrafrique et Sénégal), ont voté pour le sociétaire de Liverpool, en première position. Le choix porté par le journaliste égyptien sur son compatriote Mohamed Salah, juste devant Mané, est justifié puisque ce dernier était aussi en course pour le sacre final. Les autres pays africains ont eu un avis différent, en le classant soit parmi les cinq, soit en l'oubliant carréemnt. C'est dans ce dernier cas que se trouvent les journalistes tunisien, zimbabwéen et kenyan.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Sénégal: Sadio Mané, l'enfant de Bambaly, champion et généreux bienfaiteur de son village

Ces votes qui, en plus de ceux des autres continents,  ont fait penché la balance du côté de Messi, Van Dijk, et Ronaldo ont aussi poussé des consultants, à se poser des questions sur critères de choix du Ballon d’or 2019.

Selon Habib Bèye, l’ex international sénégalais, consultant sportif à la chaine Canal, il n’y pas de doute possible sur le talent de l’Argentin Lionel Messi. Cependant Sadio Mané a été meilleur que ce dernier durant la saison 2019.

«Messi est actuellement le meilleur joueur intrinsèquement. Quand on le voit jouer on est ébloui, moi en premier. Sauf que Messi a sombré en demi-finale de Ligue des champions. Pendant ce temps là, Sadio Mané et les autres sont allés en finale de Ligue des champions et gagner cette ligue des champions. Quand vous gagnez autant de choses comme l’a fait Sadio Mané cette année, le voir 4ème du ballon d’or, moi je vous dis, c’est un scandale pur et simple», a dit «le meilleur consultant sportif 2018-2018» du Groupe Canal.


>>> LIRE AUSSI: Vidéo: Ligue des champions: Sadio Mané envoie Neymar dans le vent

Le journaliste français et chroniqueur français, Giles Verdez, avait lui aussi pousser un coup de gueule en dénonçant le raciste anti-noir et le manque crédibilité dans le choix des joueurs à qui on doit décerner les trophées individuels. « Si Messi, joueur extraordinaire au demeurant, est Ballon d’Or, ce Ballon d’Or mythique, cette récompense adulée, perd toute crédibilité. On peut aussi lui donner à vie, mais le joueur de l’année est Sadio Mané. Visiblement sa couleur dérange. Je suis révolté ! », avait-il dénoncé.

En tout cas, les joueurs africains semblent ne plus se sentir concernés. Aucun des africains figurant dans le top 10 na voulu honorer de sa présence la cérémonie de remise des trophées du Ballon d'or. 
Le 04/12/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé