Fermer

Tunisie: Tunisair négocie pour accélérer la livraison de ses Airbus

Mise à jour le 16/02/2018 à 13h35 Publié le 16/02/2018 à 13h33 Par Moussa Diop

#Economie
tunisair
© Copyright : DR

#Tunisie : Tunisair souhaite avancer la date de réception des cinq Airbus 320 neo commandés au constructeur européen. La compagnie tunisienne compte accroître sa flotte pour accompagner sa stratégie de développement sur le continent africain.

Dans le cadre de sa stratégie d'accroissement sur le continent africain, Tunisair développe sa flotte. En 2008, elle s’est engagée à acquérir 13 appareils de type Airbus dont huit ont été livrés. Quant aux cinq restants, Tunisair devait les réceptionner en 2021.

Toutefois, face au succès de sa politique de développement, «la compagnie aérienne Tunisair négocie avec Airbus l'avancement du délai de livraison des cinq A320 neo au plus tard pour 2019 ou 2020», a annoncé Sarah Rejeb, secrétaire d’Etat auprès du ministère du Transport.


LIRE AUSSI: Conquête du ciel africain: la RAM devant Air Algérie et Tunisair


Une fois les avions livrés, la compagnie tunisienne disposera d’une flotte de 33 appareils. Ce qui lui permettra de faire face à l’ouverture de nouvelles lignes à destination du continent africain. En effet, après les lancements des lignes Conakry (Guinée) et Cotonou (Bénin) en 2017, Tunisair compte lancer des vols à destination de Khartoum (Soudan) avec une extension sur Addis-Abeba (Ethiopie) et Nairobi (Kenya), Douala (Cameroun) avec une prolongation vers Libreville (Gabon) et N’Djamena (Tchad).

Avant l’annonce de cette offensive sur le marché africain, Tunisair reliait seulement cinq capitales africaines (hors Afrique du Nord): Dakar (Sénégal), Bamako (Mali), Abidjan (Côte d’Ivoire), Ouagadougou (Burkina Faso) et Niamey (Niger).


LIRE AUSSI: Tunisair poursuit son expansion en Afrique


Le marché africain affiche une forte progression. En janvier 2018, comparativement à la même période de l’année dernière, le trafic de passagers de Tunisair a progressé de 26,9% en Afrique, avec 16,3% des parts de marché de la compagnie, derrière le marché européen (70,2%). La compagnie ambitionne de faire de Tunis un hub pour le continent africain.

Il est à noter qu’en 2017, le pavillon tunisien a transporté 3,50 millions de passagers, un chiffre en hausse de 17% par rapport à l’année précédente.

Reste que la compagnie tunisienne doit faire des efforts pour améliorer la qualité de son service en réduisant les retards ou en améliorant la sécurité des bagages des voyageurs notammnent.
Le 16/02/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi